Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

P. Espargaró : « Le plus grand challenge de ma carrière »

Le pilote espagnol discute de sa carrière en MotoGP™ et de son engagement auprès de KTM pour la saison 2017.

"P. Espargaró : « Le plus grand challenge de ma carrière » "

Après une bonne première saison en MotoGP™ en 2014, Pol Espargaró avait eu beaucoup plus de mal à convaincre l’an dernier mais s’est complètement relancé cette saison et occupe, à l’issue de la première moitié du Championnat, la sixième place du classement général, en étant le premier pilote de Team Indépendant. En plus de ce regain de compétitivité, le pilote espagnol a confirmé son avenir en MotoGP™ en signant avec KTM pour piloter la RC16 aux côtés de son coéquipier actuel, Bradley Smith, en 2017 et 2018.

Avant de se rendre en Autriche pour la dixième manche de la saison, l’ancien Champion du Monde Moto2™ s’est confié à motogp.com pour faire le point sur sa carrière en catégorie reine et a déclaré : « Une mauvaise saison permet d’apprendre beaucoup de choses. Ma première saison en MotoGP avait été très bonne mais j’ai eu beaucoup de mal l’an dernier et je n’ai pas pu avoir de bons résultats. Nous sommes cependant de retour à notre niveau cette année. »

Après avoir fait ses trois premières saisons en MotoGP™ avec Monster Yamaha Tech3, Espargaró deviendra pilote d’usine chez KTM pour 2017, un statut qui est d’après lui l’une de ses principales motivations.

« Ce sera le plus grand challenge de ma carrière, » a affirmé l’Espagnol, qui court toujours après un premier podium en MotoGP™. « Ce ne sera pas facile, nous allons beaucoup souffrir la première année mais je n’ai que 25 ans et s’il y a un moment dans ma carrière où je dois tenter un tel défi, c’est maintenant. Le problème avec Tech3 est qu’ils ne peuvent pas me donner plus que ce qu’ils me donnent actuellement parce qu’ils me donnent déjà tout ce qu’ils ont. C’est la principale différence avec un team d’usine. Quand vous êtes dans un team d’usine et que vous êtes en difficulté, vous savez que le constructeur va faire tout son possible pour essayer de progresser et, au final, vous faire progresser. »

« On a très peu de chances de gagner en étant dans un team satellite, » a ajouté Espargaró en référence à l’extrême rareté des victoires de pilotes satellites, celle de Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) à Assen cette année étant arrivée dix après la précédente, celle de Toni Elías à Estoril en 2006. « Avec KTM, j’ai tout de suite ressenti une énergie positive autour de moi et je me suis dit que je devais essayer, tenter de faire le maximum pour améliorer la moto et peut-être un jour me battre avec les meilleurs. »

En attendant de faire ses débuts sur la KTM RC16 au Test post-GP de Valence, Espargaró sera de retour sur sa M1 avec le team Monster Yamaha Tech3 ce week-end au Grand Prix NeroGiardini d’Autriche, qu’il aborde avec sept points d’avance sur Héctor Barberá (Avintia Racing).