Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Márquez aura sa première balle de match au Motegi

Le leader du Championnat pourrait remporter le titre MotoGP™ 2016 au Japon, sur les terres de Honda, où il avait déjà été sacré en 2014.

Construit par Honda en 1997, le Twin Ring Motegi était destiné à être un circuit d’essais mais s’est rapidement fait connaître du monde entier en accueillant d’abord des compétitions automobiles puis le MotoGP™ à partir de 1999, pour le Grand Prix du Japon. Le circuit accueillit ensuite le Grand Prix du Pacifique de 2000 à 2003 puis de nouveau le Grand Prix du Japon à partir de 2004. Avec six victoires, Honda demeure le constructeur qui s’est le plus souvent imposé au Motegi mais n’a que deux longueurs d’avance sur Yamaha et compte désormais un troisième adversaire japonais suite au retour de Suzuki.

En tête du classement général avec 52 points d’avance sur Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Marc Márquez (Repsol Honda Team) aborde la première des trois épreuves de la tournée outre-mer avec une première balle de match pour le titre mondial. Pour être sacré au Twin Ring Motegi, où il avait déjà été titré en 2014, l’Espagnol devra impérativement s’imposer et espérer que Lorenzo et Rossi ne finissent respectivement pas plus haut qu’aux quatrième et quinzième places. Un scénario peu probable, d’autant plus que le Motegi est, avec le Red Bull Ring, l’un des deux seuls circuits du calendrier actuel où Márquez n’ait jamais gagné en MotoGP™.

Support for this video player will be discontinued soon.

#MM93WorldChampion : Márquez fête son 2eme titre mondial

À 66 points de Márquez, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) est mathématiquement encore en lice pour le titre mondial et retrouvera un circuit dont il détient le record du tour mais s’est aussi imposé trois fois, en gagnant notamment en 2013 et 2014. Seul Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), vainqueur de l’épreuve l’an dernier, compte autant de victoires au Motegi en catégorie reine et s’y était en plus imposé en 125cc et 250cc. Cette année, le Catalan arrive au Japon en étant quatrième du classement général, avec seulement six points d’avance sur son compatriote Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar), qui aborde son 100e Grand Prix.

Sixième du classement général, à 44 points de Viñales, Cal Crutchlow (LCR Honda) devra quant à lui défendre son statut de premier pilote de Team Indépendant. Si ses deux premiers poursuivants au Championnat sont les pilotes du team officiel de Ducati, Andrea Dovizioso et Andrea Iannone, Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) et Héctor Barberá (Avintia Racing) ne sont effectivement qu’à 9 et 21 points du Britannique, avec encore quatre courses pour le rattraper.

Absent des deux dernières courses après s’être fracturé la vertèbre thoracique T3 lors des essais libres du vendredi à Misano, Iannone a décidé avec ses médecins et Ducati d’attendre d’avoir complètement récupéré pour reprendre la compétition et a donc renoncé à participer au GP du Japon. L’Italien pourrait faire son retour la semaine suivante, en Australie.

Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3), sérieusement blessé à la jambe droite suite à une chute aux 8 Heures d’Oschersleben, et Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), touché au poignet droit au Red Bull Ring, devraient quant à eux être de retour en piste dès vendredi à Motegi.

Le Japonais Katsuyuki Nakasuga, pilote d’essais de Yamaha et deuxième du GP de Valence en 2012, viendra étoffer la grille pour sa course nationale et courra avec Yamalube Yamaha Factory Racing.

Les essais libres commencent vendredi matin à 9h55, heure locale (GMT+9), soit 2h en France métropolitaine.

Recommandés