Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 heures ago
By motogp.com

#AustralianGP : La conférence de presse

Les impressions des pilotes avant leur entrée en piste à Phillip Island pour le Grand Prix Michelin® d’Australie.

#AustralianGP : La conférence de presse

À peine une semaine après avoir été couronné Champion du Monde MotoGP™ pour la troisième fois de sa carrière en s’imposant au Japon, Marc Márquez (Repsol Honda Team) retrouve à Phillip Island un circuit où il avait remporté une superbe bataille en 2015 et courra de nouveau sans pression cette année.

« Je ne m’attendais pas à remporter le titre à trois courses de la fin de la saison et je suis maintenant plus détendu. Ma course au Motegi a été parfaite. Il a été dur de réaliser que nous avions le titre parce que nous ne nous y attendions vraiment pas. Maintenant nous avons réalisé, toute l’équipe va bien, nous avons bien récupéré après avoir fêté ça comme il le fallait. Le team méritait ce résultat parce que tout le monde avait travaillé très dur et tout le staff japonais était ravi d’avoir le titre chez eux, au Japon. »

« L’an dernier la course ici avait été incroyable. Nous avions fini par gagner et nous allons essayer d’à nouveau nous battre pour la victoire mais ce sera compliqué parce que les deux pilotes Yamaha et Viñales sont très rapides ici. »

 

#AustralianGP : Course MotoGP™

Troisième du classement général avec 14 points de retard sur son coéquipier Valentino Rossi, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) a encore trois courses devant lui pour jouer le titre de vice-Champion du Monde et a commenté : « C’est dommage que je sois tombé à cinq tours de la fin à Motegi alors que j’étais virtuellement sur le podium. Ça m’aurait permis de récupérer la deuxième place au Championnat. Il nous reste désormais trois courses, ce ne sera pas facile mais tout est possible cette année. Nous verrons le temps demain et comment je me sentirai sur la moto. Phillip Island est un tracé fantastique lorsque les conditions sont idéales. À contrario, lorsqu’il y a du vent, qu’il fait froid ou qu’il pleut, la piste peut s’avérer très piégeuse. Certaines portions rapides deviennent très dangereuses en cas de chute. Vous devez vous montrer très prudent. J’espère que la météo sera meilleure que les prévisions. »

Quant au sacre de Márquez, qui compte désormais lui aussi trois titres en MotoGP™, Lorenzo a ajouté : « En début de saison, la Honda n’était pas très compétitive sur certains tracés mais Marc a tout donné pour rester devant. Il a commis très peu d’erreurs cette année. Il a été le plus régulier, il mérite ce titre. »

 

Troisième au Japon, Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar) est passé à la quatrième place du classement général en l’absence de Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), qui continue de récupérer de son opération de la clavicule, et avait été le pilote le plus rapide à Phillip Island au mois de février, lors de la pré-saison.

« Phillip Island est une piste que j’aime beaucoup et où j’ai toujours été assez rapide, » a déclaré l’Espagnol, qui aborde ses dernières courses avec Suzuki avant de rejoindre Yamaha pour 2017. « Nous devrons faire attention à la météo parce qu’il devrait pleuvoir demain. Nous nous attendons à des températures assez basses et ce sera quelque chose à surveiller pour les pneus mais la situation est la même pour tous. »

 

Deuxième devant Viñales au Motegi, Andrea Dovizioso (Ducati Team) avait été en difficulté en Australie en 2015 mais s’attend à être nettement plus compétitif cette année : « Mon week-end à Motegi s’est très bien passé. Je n’ai pas spécialement pris un bon départ mais je suis parvenu à gérer ma course pour conserver un bon rythme jusqu’à la fin. J’étais tout près de Jorge lorsqu’il est tombé. Nous sommes très contents d’avoir pu remonter sur le podium. En 2015, je n’avais pas fait une bonne course à Phillip Island, mais je pense que ce sera différent cette année car j’ai un bien meilleur feeling sur la moto. Phillip Island est un tracé magnifique même s’il ne convient pas totalement à mon style de pilotage. Le vent est le critère primordial à prendre en compte ici. En plus de ça, la météo annonce de la pluie pour demain. Tout peut arriver mais normalement dans ces conditions nous sommes compétitifs et confiants. »

 

Premier pilote de Team Indépendant dans le classement général avec dix points d’avance sur son adversaire le plus proche, Cal Crutchlow (LCR Honda) espère retrouver une place parmi les principaux protagonistes de la lutte pour le podium : « Je suis déçu de ne pas avoir pu me battre pour le podium au Motegi mais nous avons été performants et nous espérons l’être ici aussi. J’espère qu’il ne pleuvra pas. Ce n’est pas parce que j’ai gagné sous la pluie cette année que je préfère courir sous la pluie. La pluie est toujours une mauvaise nouvelle. La situation sera cependant la même pour tous et nous ferons de notre mieux, quelles que soient les conditions. »

 

Miller, une blessure qui appartient au passé

À domicile après avoir repris la compétition au Japon, où il a pu confirmer qu’il avait bien récupérer de sa blessure au poignet droit, Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) est prêt pour l’un des rendez-vous les plus importants de sa saison : « J’ai reçu beaucoup de soutien depuis que je suis arrivé. Les gens attendent peut-être un peu trop de moi. Ils pensent qu’en ayant gagné une course, je vais pouvoir me battre aux avant-postes sur toutes les autres, et nous ne sommes pas forcément en position de le faire pour le moment. »

« Ma saison n’a pas été facile. J’ai débuté l’année avec une jambe cassée. Ça commençait à aller mieux, jusqu’à cette chute en Autriche, de bon matin, avec des pneus froids. Après quelques semaines de repos, je me sens plus ou moins bien. Le Motegi n’est pas forcément le meilleur tracé pour tester sa condition physique, car il y a de grosses accélérations. J’espère que ça ira un peu mieux à Phillip Island. »

 

Hayden de retour chez Repsol Honda

Remplaçant de Miller au GP d’Aragón, Nicky Hayden est exceptionnellement de retour dans le paddock pour le GP d’Australie, afin de cette fois-ci remplacer Dani Pedrosa chez Repsol Honda. L’Américain retrouve ainsi l’équipe avec laquelle il avait été Champion du Monde MotoGP™ en 2006 et a commenté : « Quand on m’a appelé pour m’offrir cette opportunité de revenir chez Repsol Honda, dix ans plus tard, dans le team dont je rêvais depuis très jeune… je ne pouvais pas refuser. »

En plus de revêtir à nouveau les couleurs de Repsol Honda, le Kentucky Kid est ravi de courir à Phillip Island, où il est monté sur le podium trois fois en MotoGP™ : « J’aime les pistes rapides, j’ai eu des pole positions et des podiums ici. C’est probablement l’une des meilleures pistes au monde et je suis ravi d’être là. »

 

 

Recommandés