Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By motogp.com

#StatAttack : Le Grand Prix MotoGP™ de Malaisie en chiffres

La Malaisie accueille le Championnat du Monde pour la 26e fois. Voici toutes les données dont il faut avoir connaissance avant cette épreuve

- Le tout premier Grand Prix de Malaisie s’est tenu en 1991 sur le tracé de Shah Alam. Cette année-là, John Kocinski s’était illustré en 500cc sur sa Yamaha. Les catégories 250cc et 125cc avaient été dominées par les Italiens Luca Cadalora (Honda) et Loris Capirossi (Honda). Cette destination a depuis toujours figuré au calendrier.

- Le Championnat du Monde s’est rendu sur le circuit de Shah Alam durant 7 ans, avant de partir du côté de Johor le temps d’une saison. L’épreuve a ensuite été déplacée à Sepang en 1999.

- Honda s’est illustré à 5 reprises sur cette piste depuis l’instauration de la catégorie MotoGP™ ; des triomphes qui sont l’œuvre de : Valentino Rossi (2003), Marc Márquez (2014) et Dani Pedrosa (2012 – 2013 – 2015). Yamaha compte également 5 succès sur ce tracé, mais le dernier en date remonte à 2010 avec Valentino Rossi. De son côté Ducati s’est imposé à 3 reprises. Depuis la victoire de Casey Stoner en 2009, la marque italienne n’a toutefois pas fait mieux que quatrième. C’était en 2012 avec Nicky Hayden. Le meilleur résultat de Suzuki est une cinquième place, décrochée en 2010 par Álvaro Bautista.

- Valentino Rossi est le pilote qui a le plus brillé à Sepang, avec 6 succès à son actif (un en 500cc et cinq en MotoGP™). L’Italien devance Dani Pedrosa, auteur de 5 victoires sur ce tracé (un en 125cc, un en 250cc et trois en MotoGP™).

- Sepang est un des tracés où Jorge Lorenzo n’a jamais gagné en catégorie reine, au même titre que Austin, Sachsenring, Red Bull Ring et Termas de Rio Hondo.

- À deux épreuves de la fin de saison, Maverick Viñales n’est plus qu’à 8 longueurs du plus grand nombre de points inscrits par un pilote Suzuki en MotoGP™ (189, avec John Hopkins en 2007).

- Honda peut décrocher le titre constructeur dès Sepang, à condition de ne pas céder plus de 8 points à Yamaha sur cette épreuve.

- Cal Crutchlow, qui fêtera ses 31 ans le jour des qualifications, a la possibilité de décrocher le trophée de pilote indépendant à Sepang. Il lui faudra pour ça terminer devant Pol Espargaró, sur qui il compte 24 longueurs d’avance. Le Britannique s’est surtout révélé en seconde partie de saison, inscrivant pas moins de 121 points lors des 8 dernières épreuves, contre seulement 20 sur les 8 premières.

- En remportant le Grand Prix d’Australie, Cal Crutchlow devenait également le premier pilote indépendant à l’emporter sur piste sèche, depuis le succès de Toni Elias au Grand Prix du Portugal 2006. Seuls cinq pilotes avaient d’ailleurs triomphé plus d’une fois sur une même saison depuis : Casey Stoner, Marc Márquez, Dani Pedrosa, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo.

- Les pilotes, qui composaient le Top 3 à Phillip Island, étaient tous présents en Q1. C’est aussi la première fois qu’un concurrent repêché en qualifications remportait la course.

- Yamaha n’est plus monté sur la plus haute marche du podium depuis le Grand Prix de Catalogne, soit une série de neuf courses sans le moindre succès.

Recommandés