Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By motogp.com

En quoi 2016 a été une saison exceptionnelle…

Avant de se tourner vers 2017, motogp.com vous livre neuf raisons qui ont rendu la saison 2016 si incroyable.

Tags MotoGP, 2017

Neuf vainqueurs différents…

La saison MotoGP™ 2016 se termine à Valence

Jamais neuf pilotes différents ne s’étaient imposés sur une même saison depuis la création du Championnat du Monde moto il y a 68 ans. Grâce à Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Marc Márquez (Repsol Honda Team), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), Cal Crutchlow (LCR Honda), Andrea Iannone (Ducati Team), Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar), ce chiffre a pourtant été atteint cette saison ; preuve même du niveau de compétition dans cette catégorie.

…dont huit successifs !

Lorsque Jorge Lorenzo a battu Marc Márquez sur le fil au Mugello, nul se doutait qu’une série historique était en train de débuter. En huit courses jamais un pilote n’aura en effet réussi à triompher plus d’une fois, une grande première dans l’histoire de la catégorie reine. Cette série s’est achevée à Misano par la victoire de Dani Pedrosa.

Quatre constructeurs différents se sont illustrés…

Jorge Lorenzo et Yamaha avaient ouvert le bal au Qatar. Deux semaines plus tard, Honda connaissait sa première victoire avec Marc Márquez en Argentine. Un peu plus tard dans la saison, Ducati goûtait aussi au succès sur le tout nouveau tracé du Red Bull Ring grâce à Andrea Iannone ; un moment important pour la marque italienne, qui n’avait plus remporté la moindre course depuis le Grand Prix d’Australie 2010. Suzuki est le quatrième constructeur à s’être imposé cette année, Maverick Viñales ayant fait gagner le constructeur japonais à Silverstone.

…mais aussi des pilotes indépendants

MotoGP Rewind : #DutchGP

Depuis le Grand Prix du Portugal 2006, aucun pilote officiant pour un team satellite n’avait dominé une épreuve. Mais en 2016 deux d’entre eux ont pourtant réussi à monter sur la plus haute marche du podium. Il y a d’abord eu Jack Miller à Assen, alors que ce dernier n’avait jamais signé le moindre succès auparavant. Il y a ensuite eu Cal Cruchlow. Le pilote du team LCR Honda s’est imposé une première fois en République tchèque, avant de récidiver deux mois plus tard sur le sec à Phillip Island.

Un Britannique vainqueur après 35 ans d’attente

MotoGP Rewind : #CzechGP

Le Grand Prix de République tchèque fut un véritable tournant pour Cal Crutchlow. Après un début de saison compliqué, le Britannique rebondissait grâce à un bon choix de pneus, pour triompher devant Valentino Rossi et Marc Márquez. Le pilote du team LCR Honda devenait ainsi le premier Anglais, vainqueur d’une course en catégorie reine depuis Barry Sheene il y a 35 ans. Après s’être distingué sous la pluie, Cal Crutchlow s’illustra à Phillip Island, mais cette fois sur piste sèche ; ce dernier ayant hérité de la tête après que le leader Marc Márquez soit tombé.

Suzuki de retour sur le devant de la scène

La saison 2016 de Suzuki

Suzuki fait partie des constructeurs qui ont réussi à s’imposer. Mais bien plus qu’une victoire, le constructeur japonais s’est montré bien plus compétitif qu’en 2015, année de son retour en catégorie reine. Régulièrement dans le Top 5, la firme de Hamamatsu s’est hissée à trois reprises sur le podium avec Maverick Viñales, outre son succès à Silverstone.

Double triomphe pour Ducati

La saison 2016 de Ducati

Ducati, dont la dernière victoire datait du Grand Prix d’Australie 2010, est également de retour à son plus haut niveau. Après une période de dur labeur, l’équipe emmenée par Luigi Dall’Igna est finalement parvenue à renouer avec le succès et pas seulement une fois. Et pour cause, Andrea Dovizioso a triomphé tout comme son coéquipier Andrea Iannone ; des victoires qui ont été décrochées dans des conditions très différentes ; preuve même des améliorations qui ont été apportées à la Desmosedici GP.

Le retour du Red Bull Ring au calendrier

Désigné meilleure course de l’année par la Commission Grand Prix, le Grand Prix d’Autriche faisait son grand retour au calendrier après 19 ans d’absence. Disputée sur le tracé du Red Bull Ring –depuis modifié- cette épreuve a été le théâtre d’un doublé Ducati ; les caractéristiques du circuit ayant parfaitement convenu à la Desmosedici GP du constructeur italien.

Une grille prestigieuse à Aragón

28 titres de Champion du Monde étaient représentés sur la grille de départ du Grand Prix d’Aragón, avec Valentino Rossi (9), Jorge Lorenzo (5), Marc Márquez (4), Dani Pedrosa (3), Álvaro Bautista (1), Tito Rabat (1), Stefan Bradl (1), Pol Espargaró (1), Maverick Viñales (1), Andrea Dovizioso (1) et Nicky Hayden (1). L’Américain, qui avait quitté les rangs du MotoGP™ fin 2015 pour aller courir en WorldSBK, était en effet présent lors de cette épreuve, en remplacement du convalescent Jack Miller à Aragón et avait même terminé dans les points.

Recommandés