Achat de billets
Achat VidéoPass
News
18 jours ago
By motogp.com

Dernière chance : qui peut battre Viñales au Qatar ?

La nouvelle recrue du team Movistar Yamaha MotoGP a mené les trois premiers Tests Officiels de pré-saison.

Après la trêve hivernale, les pilotes du MotoGP™ s'étaient retrouvés au Circuit International de Sepang pour le premier Test Officiel de la saison 2017. Ils ont ensuite pu reprendre leur programme il y a quelques semaines sur le somptueux Circuit de Phillip Island en Australie. Cette fois-ci, le paddock s'envole en direction du Qatar et du Circuit International de Losail pour le dernier rendez-vous de pré-saison. Dans le désert et l'obscurité qataris, les pilotes et les équipes chercheront à apporter la touche finale avant de lancer la saison sur ce même tracé à la fin du mois. 

Presque imbattable durant l'hiver, Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) est le grand favori de ce dernier Test. L'Espagnol s'était illustré dès ses premiers tours de roue à Valence en novembre dernier en occupant la tête du classement. Une performance qu'il confirmait ensuite à Sepang puis Phillip Island. Bien qu'il reste encore des décisions à prendre dans le clan Yamaha notamment au sujet du châssis ou du carénage, Viñales est prêt à se battre et profiter de ce précieux temps en piste pour peaufiner ses derniers réglages. Son coéquipier Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) n'a pas connu la même ascension durant l'hiver. En demi-teinte au Test de Sepang durant lequel Yamaha a dévoilé son carénage avec ailerons intégrés, le 'Doctor' quittait Phillip Island en dehors du Top 10, déçu d'avoir pris la mauvaise direction en terme de réglages. Compétiteur dans l'âme, Rossi sera impatient de mettre à profit l'ensemble des données collectées depuis Sepang pour retrouver des couleurs à son arrivée au Qatar.

Non loin derrière Viñales, Marc Márquez se tient dans son ombre au guidon de sa Honda. Le Champion MotoGP™ en titre s'est concentré sur de longues simulations de courses plutôt que de chercher à chasser le chrono. Faisant table rase de ses problèmes rencontrés la saison passée, le Repsol Honda Team a opté pour une spécification moteur et peaufiné l'électronique en bouclant des dizaines de tours. Fin février, Márquez s'est luxé l'épaule droite durant une séance d'essais privés à Jerez. Après une visite de contrôle à Barcelone, il ne souffre d'aucune complication particulière et sera théoriquement en pleine forme pour accompagner son coéquipier Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) à Losail. Lequel avait conclu le dernier Test au troisième rang du classement bien que n'ayant pas roulé sur le tracé australien la saison dernière. Dans le clan Honda, Cal Crutchlow (LCR Honda) et Jack Miller (EG 0,0 Marc VDS Team) ont été des contributeurs clés dans le développement de la nouvelle Honda sur laquelle il faudra très certainement compter au classement durant ce dernier rendez-vous de pré-saison.

Du côté du Ducati Team, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo ont suivi des programmes hivernaux différents. L'Italien s'est focalisé sur le développement de la Desmosedici GP17 tandis que son nouveau coéquipier espagnol continuait de prendre ses marques et de trouver son rythme au guidon de la Desmosedici. Quelques évolutions techniques intéressantes ont été testées par la firme de Borgo Panigale, en particulier à l'arrière de la moto où l'échappement a été décalé laissant apparaître une mystérieuse boîte. Dovizioso quittait Phillip Island avec le septième temps. De son côté, Lorenzo, ravi par sa régularité et son rythme sur un tour rapide, concluait le Test à un centième seulement de l'Italien. Au Qatar, le duo Ducati profitera de ses derniers instants en piste pour parfaire les derniers détails.

Le Team Suzuki Ecstar a réalisé un début de saison positif avec ses deux nouvelles recrues Andrea Iannone et Álex Rins. Iannone, légèrement en retrait à Phillip Island en comparaison à sa prestation de Sepang, est ravi de sa nouvelle structure. Rins, jeune rookie de la catégorie qui s'était lourdement blessé à Valence, a fait un bond en avant au classement pour se hisser dans le Top 10 final. Sam Lowes et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) évolueront au guidon des nouvelles RS-GP récemment dévoilées en Italie. Espargaró s'est senti rapidement à l'aise sur sa nouvelle machine. De son côté, Lowes souhaite exprimer son potentiel après une progression solide à Sepang et Phillip Island.

Le rookie le plus rapide à Phillip Island était Jonas Folger (Monster Yamaha Tech3). Quatrième au classement combiné des trois jours, l'Allemand devançait son coéquipier et adversaire Johann Zarco. Les deux pilotes de l'équipe française ont fait une entrée fracassante en catégorie reine en s'échangeant leurs places à tour de rôle avant que Folger décroche le dernier mot. 

L'équipe Red Bull KTM Factory Racing découvrait le tracé de Phillip Island pour la première fois, mais Bradley Smith et Pol Espargaró avaient exploité les deux premiers Tests pour évaluer trois châssis. Smith et Espargaró ont réussi à terminer sous la barre de la minute et vingt-neuf secondes à Phillip Island. Il reste encore un dernier Test à l'usine autrichienne pour apporter quelques dernières modifications avant de faire son entrée permanente en catégorie reine. 

Le Circuit International de Losail accueillera le dernier rendez-vous hivernal du 10 au 12 mars quelques jours seulement avant de siffler le coup d'envoi de la saison le 26 mars. 

Recommandés