Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
8 jours ago
By motogp.com

Lumière, moteur : Le MotoGP™ reprend au Qatar

Une nouvelle page d'histoire est sur le point de s'écrire sous les projecteurs de Losail.

2016 fut une année historique avec pas moins de neuf vainqueurs différents, le succès de teams indépendants et un nouveau sacre pour Marc Márquez (Repsol Honda Team). Mais l'édition 2017 s'annonce tout aussi attrayante avec un total de dix Champions du Monde qui se partagent 29 titres mondiaux et 197 victoires en catégorie reine. Si certains voudront s'emparer d'une nouvelle couronne, d'autres tenteront de s'illustrer dès leur première saison.

Viñales domine le dernier rendez-vous de pré-saison

La pré-saison a donné de précieuses indications sur la campagne à venir. Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) a fait couler beaucoup d'encre après avoir dominé l'ensemble des rendez-vous hivernaux, tandis que son coéquipier luttait pour débloquer le potentiel de sa Yamaha YZR-M1. Jorge Lorenzo (Ducati Team) figurait lui aussi au coeur des discussions depuis son arrivée dans les rangs Ducati au même titre que la course au carénage aérodynamique et l’arrivée de quelques pilotes venus bouleverser l’ordre établi.

Il y a un an, le team Repsol Honda se préparait à affronter une saison difficile. Cette fois, Marc Márquez et son coéquipier Dani Pedrosa ont dressé un bilan bien plus positif à l’issue du #QatarTest, malgré plusieurs chutes du Champion du Monde en titre. Les chiffres sont du côté de Márquez à Losail — deux podiums et une victoire en quatre participations —, mais le Catalan est persuadé que ce tracé ne correspond pas à sa Honda. Ce dernier entend bien se battre néanmoins pour le podium dès la première épreuve.

Pedrosa a connu une dernière séance plus difficile à Losail, mais le 'Baby Samurai' a brillé tout au long de l'hiver. Avec Viñales, Pedrosa est le seul à s'être classé dans le Top 5 à Sepang, Phillip Island et Losail. Après un début de saison 2016 difficile, l'Espagnol s'est imposé de main de maître à Misano, et depuis Pedrosa a maintenu son ascension au classement dans la quête de son premier titre mondial.

Cette progression a été suivie par Jorge Lorenzo, son rival de longue date. Pendant que son coéquipier continuait le développement de la nouvelle Desmosedici, Lorenzo prenait ses marques et cet apprentissage a payé. La nouvelle recrue du Ducati Team a en effet réussi à atteindre la quatrième position du classement combiné au #QatarTest. Si les chiffres vont à l'avantage de 'DesmoDovi' et de la Desmosedici à Losail, Lorenzo reste le roi du désert.

Le Majorquin compte six victoires en catégorie reine au Qatar — la moitié des courses qui se sont disputées sur ce tracé. Ajoutées au nombre de podiums de la firme de Borgo Panigale, ces victoires font de Lorenzo un favori légitime. Il pourrait même s'adjuger un nouveau record, celui de remporter deux victoires consécutives avec deux constructeurs différents. Seul son ancien coéquipier Valentino Rossi y est parvenu par le passé. Pour Lorenzo, Losail sera le lancement d'une nouvelle ère et peut-être bien plus encore.

La dernière victoire de Rossi à Losail remonte à 2015. Après une intersaison difficile, le 'Doctor' espère retrouver des couleurs lors de la manche inaugurale à l'image de sa prestation durant le deuxième jour du Test Officiel à Losail. Le pilote transalpin avait alors profité des conditions idéales pour remonter dans la hiérarchie. En dehors des classements, le pilote de Tavullia est un compétiteur et l'a toujours été. Les efforts ne sont récompensés qu’au passage sous le drapeau à damier et le vétéran du plateau le sait bien plus que quiconque.

Viñales a encore de l'expérience à acquérir, mais avec deux saisons en catégorie reine et une pré-saison irréprochable, l'étoile montante du MotoGP™ semble l'homme à battre cette saison. Si son rythme a été écrasant tout l'hiver, la donne pourrait s'avérer différente avec un titre en jeu — une sensation que le vainqueur du dernier Grand Prix de Grande-Bretagne n'a jamais eu l'occasion d'éprouver jusqu'ici.

Parmi les autres changements de taille en 2017, Andrea Iannone, vainqueur du Grand Prix d’Autriche, et son nouveau coéquipier Álex Rins rejoignent le Team Suzuki Ecstar. Aleix Espargaró et Sam Lowes feront leurs premières armes au guidon de l'Aprilia RS-GP sous les couleurs Aprilia Racing Team Gresini. Le double Champion du Monde Moto2™ Johann Zarco et Jonas Folger officieront pour le team Monster Yamaha Tech3. L'équipe française d'Hervé Poncharal a fait le pari d’accueillir deux nouvelles recrues en catégorie reine.

Le team Red Bull KTM Factory Racing s'apprête à faire son entrée permanente en MotoGP™ après une longue période de préparation et de développement. La firme autrichienne s'associe à Pol Espargaró et Bradley Smith et devient au passage le premier constructeur présent dans toutes les catégories, du Moto3™ au MotoGP™.

L'hiver a été long et intense, mais le coup d’envoi de la saison 2017 est imminent. La première course sera à suivre au Qatar dimanche 26 mars à partir de 21h (heure locale).

Recommandés