Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

Lowes : « Le potentiel de l'Aprilia est très élevé »

L'un des quatre rookies engagés cette saison revient sur son premier Grand Prix, sa progression et le potentiel de l'Aprilia RS-GP.

Le #QatarGP ne s'est pas révélé aussi simple qu'il y paraît pour Sam Lowes (Aprilia Racing Team Gresini) ; les conditions météo ont apporté leur lot de rebondissements durant ce week-end d'ouverture de la saison. Pour le Britannique, ces perturbations ont été un défi de taille à relever. motogp.com s'est entretenu avec le pilote Aprilia pour revenir sur premiers pas en catégorie reine. 

Garder son calme et surmonter ces circonstances difficiles étaient les clés de cette épreuve à Losail. 

Sam Lowes : « Le week-end a été légèrement différent en raison de la météo et des changements sur la grille de départ ; c'était assez étrange pour ma première apparition en MotoGP™. J'étais déjà nerveux, mais le fait de prendre place sur la grille puis d'en repartir sans réellement comprendre était curieux. Le Grand Prix s'est pourtant bien passé. Nous avons fait face à quelques difficultés au début et nous avons perdu le contact avec le groupe qui me devançait. Mais les derniers tours ont été plutôt bons. Pour être honnête, le simple fait d'avoir terminé la première course en comprenant davantage la moto nous permet d'en tirer du positif. Nous n'avons toutefois pas démontré notre potentiel, donc cette course n'a finalement pas été aussi fantastique, mais j'ai beaucoup appris. Après un long hiver, la reprise est difficile et tout le monde veut accomplir du bon travail. Il était donc important de rallier l'arrivée et ne pas commettre d'erreurs. L'Argentine devrait être un week-end plus normal et nous ferons un grand pas en avant, car notre potentiel n'est pas celui que nous avons dévoilé au Qatar. »

La seule fois où Lowes a roulé au guidon de la nouvelle Aprilia remonte au Test Officiel au Qatar, début mars. La pluie et les conditions de piste ayant entraîné l'annulation des séances prévues le samedi, le Britannique confie que son objectif est d'abord de trouver les réglages de base et que le potentiel de sa nouvelle machine est très élevé.

SL22 : « Nous cherchons toujours une base de réglages corrects qui me corresponde. Nous avons perdu beaucoup de temps et, en raison des conditions changeantes, nous étions loin de là où nous voulions être. Je n'ai pas pu retrouver le feeling et mes chronos réalisés lors du dernier Test au Qatar, mais le potentiel de la moto est très élevé. La machine que j'avais essayée l'année dernière était celle que l'équipe utilisait et dont la base de réglages était déjà bien avancée. J'ai roulé au maximum de son potentiel et le niveau était déjà plutôt bon. Et lorsque que j'ai pris le guidon de la nouvelle moto, j'étais déjà dans un rythme similaire alors que je dirais que je ne suis qu'à 60% de ses ressources. La manière dont elle se comporte et ce qu'elle est capable de faire sont bien meilleurs que l'ancienne. Aleix roule avec depuis Sepang et s'est déjà révélé sur certains circuits. Cela montre à la fois l'objectif que je dois atteindre et la progression d'Aprilia. »

Son coéquipier, Aleix Espargaró a brillé au Qatar en hissant l'Aprilia à la sixième place — le meilleur résultat de la firme de Noale depuis son retour en MotoGP™ en 2015. Cette performance est importante pour l'équipe, et Lowes considère cela comme un aperçu du réel potentiel de l'Aprilia : 

SL22 : « Aleix a fait un excellent travail et je pense que l'équilibre du team est plutôt bon. Nous avons besoin de quelques courses pour déterminer jusqu'où je peux aller ; chose que je n'ai pas pu démontrer à la première course. Mais je suis vraiment positif, et je pense qu’Aprilia a accompli un excellent travail. Pour l'équipe, il est très important d'obtenir un bon résultat sans tarder afin de récompenser le travail de tout le monde. Je suis impatient d'être en Argentine. Cette année sera bonne pour Aprilia, et je pense que nous allons montrer notre potentiel d'ici à la fin de la saison. »

Champion du Monde World Supersport et désormais pilote en MotoGP™, Lowes affirme que cela a toujours été un rêve et que le plus gros du travail ne commence que maintenant. 

SL22 : « Je pense qu'un pilote qui dit que le MotoGP™ n'est pas un but est un menteur ! Cela a toujours été mon rêve, et c'est la raison pour laquelle je suis passé au Moto2™ après avoir remporté le titre WorldSSP. Le MotoGP™ était mon rêve et mon objectif. Maintenant, je dois avancer et commencer à travailler d'arrache-pied pour être compétitif. »

Les pilotes du MotoGP™ se retrouveront en piste le 7 avril prochain à Termas de Río Honda en Argentine ; une nouvelle occasion pour Lowes de tirer le voile sur les richesses de la nouvelle RS-GP. 

Recommandés