Achat de billets
Achat VidéoPass
News
11 jours ago
By motogp.com

Le MotoGP™ se teint de ciel et blanc en Argentine

De la salsa au tango, la nouvelle recrue du team Movistar Yamaha mène la danse en arrivant en Argentine.

Cap à l'ouest de Buenos Aires et à l'est des Andes, le MotoGP™ s'apprête à poser l'ancre aux frontières de l'Empire Inca pour le Gran Premio Motul de la Republica Argentina. La pampa argentine de Termas de Río Hondo offre un décor quelque peu contrasté en comparaison à la nuit et au désert qataris du premier rendez-vous de la saison.

C'est la quatrième fois que le MotoGP™ se rend à Termas de Río Hondo. Marc Márquez (Repsol Honda Team) y triompha en 2014, puis ce fut au tour de Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) l'année suivante. L'Espagnol a renoué avec le succès la saison dernière. Bien qu'il n'y ait pas de favori légitime, cette édition pourrait se révéler bien différente selon le Champion du Monde en titre.

Malgré les aléas rencontrés au #QatarGP, Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) reste la star incontestée de ce début de saison. Au sommet de hiérarchie dès la première séance, le Catalan s'est frayé sereinement un chemin jusqu'à décrocher sa première victoire sous ses nouvelles couleurs. La saison dernière, il se battait déjà pour le podium sur le tracé argentin. Son coéquipier Rossi a lui aussi été majestueux à Losail après avoir souffert durant l'hiver. Le nonuple Champion du Monde a fait un retour retentissant en se hissant sur la troisième marche du podium. En Argentine, il s'alignera au départ de son 350e Grand Prix et voudra sans nul doute le faire avec une incomparable maestria.

Pourvu d'une grande habilité et d'un rythme remarquable sur ce tracé, ce rendez-vous pourrait être l'occasion idéale pour Márquez d'asseoir une certaine autorité. Optant pour le mauvais pneu au Qatar, le pilote ibérique a fait preuve d'abnégation en parvenant à rallier l'arrivée au pied du podium ; une qualité à l'origine de son dernier titre. De l'autre côté du box Repsol Honda, Dani Pedrosa se présente comme une sérieuse menace selon Márquez en Argentine. Termas de Río Hondo sied davantage à la machine japonaise et le « Baby Samuraï » occupait les avant-postes durant la pré-saison.

Le tracé d'Argentine convient tout aussi bien aux Desmosedici du Ducati Team. Avec deux podiums à portée de roues la saison dernière avant le drame du dernier tour, la firme de Borgo Panigale entend bien s’illustrer après la belle épreuve de force menée au Qatar par Andrea Dovizioso qui s'était emparé de la deuxième place. Jorge Lorenzo (Ducati Team) a quant à lui connu une première course délicate, mais le quintuple Champion du Monde espère tirer profit des essais privés menés la semaine dernière à Jerez et d’une météo plus clémente en Argentine en regard du Qatar.

Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) pourrait créer la surprise après sa prestation à Losail. Une erreur lui a coûté une place sur le podium, mais le pilote transalpin avait bel et bien le rythme pour tenir tête à ses rivaux. La Suzuki GSX-RR est une autre machine capable de briller à Termas de Río. Premier rookie au Qatar, son coéquipier Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) s'attend à un week-end plus épineux après s'être blessé à la cheville au cours d'un entraînement. L'Espagnol souffre d'une légère fracture qui n’a fort heureusement pas nécessité de chirurgie.

Toutefois, le rookie qui a défrayé la chronique au Qatar fut sans nul doute Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). Le double Champion du Monde Moto2™ a pris sans tarder les commandes de la course à Losail avant de chuter au sixième tour. À l’image de son coéquipier Jonas Folger, dixième du #QatarGP, il cherchera à trouver les chemins de la rédemption en Amérique Latine pour remonter dans la hiérarchie.

Sam Lowes (Aprilia Racing Team Gresini) figure lui aussi parmi les rookies cette saison et compte bien aller de l'avant en Argentine. Son coéquipier Aleix Espargaró a quant à lui fièrement placé la RS-GP à la sixième place du classement à Losail — le meilleur résultat de l'usine de Noale depuis son retour en MotoGP™ en 2015.

Sans oublier, Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Scott Redding (Octo Pramac Racing), Cal Crutchlow (LCR Honda), Álvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Team)... qui tenteront de concrétiser ou de prendre leur revanche à Termas de Río Hondo.

Les machines du MotoGP™ reprendront les hostilités à Termas de Río Hondo ce vendredi à partir de 9h55 (GMT-3).