Achat de billets
Achat VidéoPass
News
9 jours ago
By Loris Baz

Baz aux portes du Top 10 en Argentine

Ralenti au premier virage, le Français s’est hissé peu à peu dans la hiérarchie pour rejoindre l’arrivée à la 11e place.

Neuvième sur la grille, Loris Baz a réalisé un départ discret en doublant quelques-uns de ses adversaires avant d’aborder le premier virage. Le Français s’est ensuite retrouvé sur la trajectoire de la chute de Jorge Lorenzo et n’a pas eu d’autres choix que de l’éviter. Cet incident a coûté un temps précieux à Baz qui a tout donné pour remonter au classement au détriment de son capital pneumatique. 

#Repost @lorisbaz with @repostapp ・・・ In that moment my race became a lil bit harder ????????

Une publication partagée par Reale Avintia Racing (@realeavintia) le

Le Haut-Savoyard est parvenu à se hisser dans le sillage de Karel Abraham dont la machine perdait de l’huile. Esquivant les pièges, Baz s’est donc assuré la 11e place au passage sous le drapeau à damier, à un dixième seulement du Top 10. 

Bien que déçu, il soulignait les progrès accomplis au guidon de sa Desmosedici GP15 en Argentine et se réjouissait déjà de reprendre la piste à Austin dans quelques jours. 

Loris Baz
« Je suis déçu, parce qu’il y avait la possibilité de signer un bon résultat. J’ai légèrement raté mon départ, mais j’ai réussi à me positionner correctement au premier virage. Lorenzo a chuté sur ma trajectoire et j’ai dû l’éviter. Cette manœuvre m’a fait perdre beaucoup de temps. J’ai mis mes pneus à rude épreuve pour revenir. J’ai également perdu près d’une dizaine de secondes à doubler les pilotes me précédaient. Je suis parvenu à remonter dans le sillage de Jack (Miller) et de Karel (Abraham). Je n’ai pas été en mesure de les dépasser, car Karel perdait un peu d’huile et compte tenu de l’état de mes pneus, cela s’avérait délicat. En analysant l’écart qui me séparait du Top 5, je reste déçu. Malgré tout, nous dressons un bilan positif. Nous avons un très bon rythme et je suis convaincu qu’une place dans les six premiers était envisageable. Il faudra réitérer à Austin en évitant les mêmes pièges. Je ne me fixe pas d’objectif particulier si ce n’est celui de prendre du plaisir sur la moto. C’est ce que j’ai fait ce week-end et je pense que cela a fonctionné. Nous continuons à progresser ; il nous reste encore quelques détails à parfaire, notamment au niveau du grip arrière. À Austin la saison dernière, je m'étais senti à l’aise tout le week-end. La moto fonctionne très bien sur ce tracé et je suis persuadé que nous pourrons y dérocher un bon résultat. »

Recommandés