Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

#AmericasGP : la conférence de presse

Le MotoGP™ débarque sur le tracé d’Austin pour la troisième épreuve du calendrier et ce jeudi était jour de conférence de presse.

Six pilotes étaient réunis ce jeudi, en amont du Grand Prix Red Bull des Amériques, afin de répondre aux questions des journalistes : Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Cal Crutchlow (LCR Honda), Marc Márquez (Repsol Honda Team), Álvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Team) et Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3).

Le début de saison sensationnel de Viñales

La parole fut d’abord donnée au leader au classement provisoire, Maverick Viñales, qui effectue jusqu’à présent un sans faute. Vainqueur de la manche inaugurale au Qatar, l’Espagnol récidivait en effet quinze jours plus tard en Argentine et ce dernier ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « La moto s’est bien comportée sur deux tracés différents, ce qui constitue une source de motivation. Austin est un circuit qui correspond à mon style de pilotage, j’y ai toujours été fort. Il y a de nombreuses phases d’accélération et nous sommes à l’aise dans ce domaine cette saison. Il sera important de travailler pour les dix derniers tours de course. Nous devons mettre l'accent sur ce point pour atteindre le meilleur rythme […] Évidemment, Marc a toujours été impressionnant sur cette piste, mais nous savons que notre moto est au niveau. Si nous donnons notre maximum, nous serons là pour la victoire. »

Valentino Rossi, qui était apparu en retrait durant les essais hivernaux, a malgré tout inscrit deux podiums en ce début de saison. Et l’Italien, toujours redoutable en course, espère poursuivre cette série sur un circuit qui ne lui avait pas réussi la saison passée. « Les essais hivernaux n’étaient pas fantastiques, nous avons également beaucoup souffert en essais libres. J’ai décroché malgré tout deux podiums, qui représentent de précieux points. Nous verrons si ce que nous avons appris en Argentine peut nous aider à progresser le vendredi et le samedi. Austin est un circuit très particulier, sans doute un des plus compliqués du calendrier. On y trouve des virages très différents. C’est une piste exigeante aussi bien pour les pneus que pour les pilotes. Par ailleurs Marc y a toujours été très rapide, mais nous devons rester concentrés sur nous-mêmes. L’an passé j’étais tombé mais nous étions déjà plus compétitifs et nous devons continuer ainsi. »

Renouant avec le podium à Termas de Río Hondo depuis son succès de Phillip Island, Cal Crutchlow devenait par la même occasion le cinquième pilote britannique à compter au moins un Top 3 par saison depuis six ans. Malgré sa déconvenue de Losail, Crutchlow domine ainsi la hiérarchie Honda. « Après la déception de Losail, terminer sur le podium en Argentine était bénéfique à la fois pour l’équipe et pour Honda. J’apprécie le Circuit des Amériques. J’y ai enregistré un bon résultat lors de la première édition en terminant quatrième, mais j’ai chuté l’année suivante. Il correspond à tous types de motos et les courses y sont assez serrées, excepté le fait que Marc soit souvent devant. C’est aussi un tracé exigeant avec 12 virages repartis sur la moitié d’un tour seulement. Il faudra rester concentré et voir ce que nous pourrons accomplir ce week-end. Nous prenons un peu de temps à trouver le bon set-up lors des premières séances, mais je serai compétitif dimanche. »

Pour Marc Márquez, cette campagne 2017 n’a en revanche pas forcément bien débuté… Après avoir échoué au pied du podium à Losail, le Champion du Monde se faisait piéger en Argentine alors qu’il menait la course au troisième passage. Mais fort heureusement arrive une de ses épreuves préférées, le Grand Prix des Amériques où il reste invaincu depuis quatre ans, alors le Catalan entend bien se refaire. « Je n’ai pas pris un très bon départ, mais la saison est encore longue. Nous arrivons à Austin avec un bon état d’esprit. Même si des choses restent encore à améliorer, je me sens bien sur la moto. Et cette piste est sans doute le meilleur endroit pour inverser la tendance. Nous ferons au mieux afin de trouver de bons réglages et nous verrons où nous en sommes dimanche, si nous pouvons nous battre pour la victoire. Un podium serait déjà bien. Par le passé, ce tracé m’a toujours réussi. Mais chaque année est différente, la moto, les conditions, les pneus changent. Et les pilotes Yamaha sont très forts en ce moment. »

En se classant quatrième du Grand Prix d’Argentine, Álvaro Bautista terminait premier représentant Ducati et premier pilote indépendant. Incisif au guidon de la Ducati Desmosedici GP16 depuis l’hiver, l’Espagnol aura à cœur de poursuivre sur la même dynamique au Texas. « Je suis ravi, car depuis mes premiers tours de roue, je me sens fort sur la Ducati. Au Qatar je suis parti à la faute et je n’ai pas compris les raisons, car j’avais un bon feeling. En Argentine, j’étais dans les mêmes dispositions, notamment en fin de course. Mes performances avec cette équipe et cette moto sont très convenables. Il semble que les pilotes officiels ne s’adaptent pas aussi bien à la Desmosedici GP17. Je roule sur la GP16 qui bénéficie de nombreuses références de l’année passée. Je suis satisfait de cette moto et j’aime rouler à son guidon. »

Parmi les pilotes invités à venir s’exprimer figurait enfin Johann Zarco. Et le Français a d’ores et déjà fait forte impression au sein de ce plateau MotoGP™ qu’il découvre pourtant, comme en témoignent cette cinquième place à Termas de Río Hondo et ces six premiers tours menés avec brio sur le tracé qatari. « Je suis content de mes débuts. Mener ces six premiers tours au Qatar était bon pour la confiance. Après ma chute, j’étais forcément un peu déçu, mais le but n’est pas encore de me battre pour le Championnat. J’ai pu apprendre des choses et en profiter. En Argentine, le week-end était un peu différent, car on retrouvait un format classique. Il fallait préparer les qualifications et la course. Durant la première partie du GP j’ai réussi à me battre face à Álvaro. Par la suite j’ai eu plus de mal à suivre son rythme. Mais j’ai terminé cinquième, un bon résultat pour mon team et moi. Nous verrons ce qu’il est possible de faire au Texas, mais je veux conserver cet objectif de me bagarrer devant, de bien régler la moto pour être préparé au mieux pour la course. »

#AmericasGP : La conférence de presse

Découvrez l’intégralité de la conférence de presse avec le VidéoPass et profitez également de toutes les séances de l’#AmericasGP en Direct ou OnDemand, ainsi que de contenus exclusifs – suivez aussi les pilotes en piste avec le TimingPass et profitez du MotoGP™ tout le temps où que vous soyez avec l’Official MotoGP™ App !

Recommandés