Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

#FrenchGP : La conférence de presse

Le MotoGP™, qui fait cette fois-ci étape au Mans, donnait sa traditionnelle conférence de presse pré-Grand Prix ce jeudi.

Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Marc Márquez (Repsol Honda Team), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), Jorge Lorenzo (Ducati Team) et Loris Baz (Reale Avintia Racing) étaient les invités de la conférence de presse précédant le HJC Helmets Grand Prix de France, ce jeudi.

Valentino Rossi a très logiquement ouvert le bal des déclarations compte tenu son statut de leader au général. L’Italien a connu une course difficile à Jerez, au terme de laquelle il voyait son avance réduite à seulement deux points. Le pilote transalpin a toutefois tenu à dédier ses premiers mots à Nicky Hayden : « C’était difficile à réaliser durant les premières heures. J’ai immédiatement contacté le docteur que je connais et qui m’a fait savoir que la situation était grave… C’est vraiment regrettable. Nicky vient d’une famille de pilotes. Il a un talent énorme, il a d’ailleurs été Champion du Monde. Mais c’est aussi un type bien, toujours avec le sourire. Nous espérons tous le meilleur. » Le nonuple Champion du Monde est ensuite revenu dans le vif du sujet : « Le week-end de Jerez fut vraiment décevant. Nous nous n’attendions pas à ça, au vu de nos résultats sur les trois premières courses, d’autant plus que nous avions gagné l’an passé. Nous avons perdu l’avantage dont nous disposions, mais nous sommes toujours devant, ce qui est positif. Nous devons tenter de comprendre pourquoi nous avons eu tant de mal. En ce sens, nous ne savons pas trop ce qu’il faut attendre de ce week-end. Par le passé ce tracé a toujours bien convenu à la M1, à voir... On annonce aussi pas mal de pluie mais ce sera un bon test. Concernant le nouveau revêtement, nous avons eu un jour de test ici-même après Jerez. Les conditions n’étaient pas fantastiques mais je pense qu’ils ont fait du bon travail : il y a beaucoup moins de bosses, le grip est meilleur. »

De son côté, Marc Márquez avait dû se contenter d’une deuxième place derrière son coéquipier en Andalousie. Ce résultat avait toutefois été précieux pour le tenant du titre puisqu’il lui avait permis de se relancer au général. Pointé à tout juste quatre longueurs de Valentino Rossi, le pilote Honda espère s’en rapprocher davantage encore dans la Sarthe. « Jerez fut une bonne surprise aussi bien pour moi que pour toute l’équipe. J’ai malgré tout souffert durant le week-end, même si je suis parvenu à me battre pour la victoire jusqu’au dernier tour. Le Test qui a suivi m’a permis de progresser davantage. Le Mans est en revanche un point d’interrogation. C’est un circuit sur lequel nous avons rencontré des difficultés lors des deux précédentes éditions. Cette année, tout est différent à l’image de la moto. Nous avons quelques données recueillies par Cal Crutchlow durant ses essais. Nous ferons de notre mieux pour décrocher un bon résultat. »

Dani Pedrosa figurait également parmi les conviés du jour. Récent vainqueur à Jerez après un week-end maitrisé de bout en bout, l’Espagnol est lui aussi revenu au contact des Yamaha de tête sur qui il n’accuse plus que huit et dix points. « Lors des deux dernières courses nous avons fait de jolis progrès, en qualifications comme en course. Le dernier Test s’était assez bien passé aussi. Notre rythme était plutôt bon, nous espérons donc poursuivre sur cette voie. Nous devons à présent voir le nouveau revêtement, mais à en croire les pilotes qui ont déjà roulé ici, il semble meilleur. Il faudra également se soucier de la météo. Difficile de dire pour le moment quelles seront les conditions […] Le Mans est un circuit que j’aime bien, mais nous y avons rencontrés quelques difficultés les années passées. A contrario les Yamaha ont toujours été très fortes. Et puis il y a Johann, qui s’est montré très fort en début de saison et qui est devant son public… Bref plusieurs pilotes peuvent être dans le coup. Nous devrons rester concentrés sur notre travail et avancer pas à pas. »

Mais le public français aura avant tout les yeux tournés vers ses représentants, qui seront au nombre de trois en MotoGP™, parmi lesquels Johann Zarco. Le double Champion du Monde Moto2™ a fait des débuts sensationnels en catégorie reine. Un autre défi l’attend dorénavant au Mans. « C’est un week-end spécial. Rien qu’en me rendant à la conférence de presse, tout le monde hurlait, c’est une bonne surprise. Ça montre qu’être rapide en MotoGP™ fait plaisir aux gens, lesquels vous soutiennent en retour. C’est une source de motivation supplémentaire pour persévérer. Nous avons besoin de parler davantage de notre discipline en France et je pense que c’est envisageable en restant avec les tops pilotes. Après cette bonne course à Jerez, tous les fans me poussent en criant « Zarco podium ! ». J’en ai envie, je pense que la moto a le potentiel, mais j’ai également besoin de temps pour contrôler tous les paramètres. La piste a été resurfacée et sur le mouillé, un meilleur grip pourrait m’aider à avoir un feeling convenable. La machine est bonne pour le moment, peu importe les conditions. Combiné au fait que je me sente à l’aise sur la moto, pourquoi pas rester aux avant-postes ? » 

Jorge Lorenzo a vu quant à lui son moral véritablement reboosté après son podium de Jerez, le premier décroché sous les couleurs de Ducati. Le Majorquin, dont l’adaptation à la Desmosedici fut loin d’être évidente dans un premier temps, se rend désormais sur une autre piste qu’il affectionne : Le Mans. « Le Mans a toujours été un bon tracé pour moi. J’y ai toujours décroché de bons résultats, quelle que soit la catégorie. Cette piste pourrait également assez bien convenir à la Ducati, si on tient compte de leurs précédentes prestations. Il faudra voir le nouvel asphalte et surtout la météo […] J’ai eu du mal lors des quatre premières courses. Ça m’a paru très long car j’avais été habitué aux bons résultats. Mais je n’ai jamais lâché, j’ai toujours cru en moi, en l’équipe et au potentiel de la moto. J’avais juste besoin de plus de temps pour m’adapter. Notre travail n’est encore pas achevé, mais je me sens déjà bien mieux. Nous devons rester concentrés. »

Un autre concurrent aura également à cœur de briller lors de cette manche, en la personne de Loris Baz. Et pour cause : le pilote du team Reale Avintia Racing évolue à domicile : « Je me souviens être venu ici lorsque j’étais enfant pour soutenir les pilotes français. J’ai toujours en mémoire mon premier Grand Prix à domicile il y a deux ans, un moment que vous gardez en tête toute votre vie. J’ai vraiment aimé et c’est génial de voir toutes ces personnes venir à ce rendez-vous. C’est un événement célèbre en France, bien plus que l’on pourrait le croire. C’est spécial, et j’adore courir à la maison. Je me sens mieux cette année ; j’ai un nouveau chef mécanicien et nous donnons le meilleur avec cette moto. Au Mans, j’espère retrouver le même que j’avais en Argentine voire au Qatar. Mais par-dessus tout, je veux profiter et prendre du plaisir sur la moto. » 

Recommandés