Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By Red Bull KTM Ajo

B. Binder : « J’apprends toujours quelque chose de nouveau »

Brad Binder, qui a connu quelques difficultés depuis son arrivée en Moto2™, dresse un bilan à la mi-saison.

Début 2017, KTM décidait d’aligner en catégorie intermédiaire, deux motos pourvues du châssis KTM avec à leur guidon le Champion du Monde en titre Moto3™ Brad Binder et Miguel Oliveira. Si une blessure est venue entacher la première moitié de saison du Sud-Africain, il n’a toutefois pas tardé à s’adapter aux exigences de pilotage d’une Moto2™. Depuis son retour au Mugello, il n’a eu de cesse de progresser jusqu’à s’adjuger son meilleur résultat avant la trêve estivale grâce à une septième place au Sachsenring. 

Comment as-tu géré ces nombreuses opérations au bras gauche ? 
« Ce fut très difficile. Alors que je pensais simplement faire l’impasse sur le mois de décembre, fin janvier, j’ai appris que je devais me faire opérer de nouveau. Tout semblait aller, mais en Argentine, la plaque a bougé et je me suis fracturé le bras en roulant. J’ai donc dû subir une troisième intervention. Celle-ci s’est avérée bien plus compliquée que les deux précédentes, car j’ai dû suivre plus de rééducation. J’ai maintenant besoin de temps pour être de nouveau en pleine forme. À chaque fois que je reprends la moto, je me sens de mieux en mieux et plus à mon aise. Nous allons donc dans la bonne direction. » 

Était-ce le pire épisode de ta carrière jusqu’à présent ? 
« Oui, sans aucun doute. C’était très étrange. Je vivais un rêve, j’avais décroché mon premier Championnat, remporté la dernière épreuve de la saison, réalisé mes premiers essais en Moto2™... et subitement, une chute m’a remis les pieds sur terre. J’ai joué de malchance, mais ça fait partie de la course. J’espère ne pas me blesser davantage, mais face à une telle éventualité, je serai mieux préparé. » 

Comment te sens-tu au sujet de ta première saison en Moto2™ ? 
« Faire ses premiers pas dans cette catégorie a été très difficile. Je n’ai pas encore eu l’occasion de rouler à 100 % de mes moyens et c’est frustrant. Quand je suis sur la moto, j’apprends toujours quelque chose de nouveau. » 

Es-tu surpris par les résultats du nouveau projet du team Red Bull KTM Ajo depuis l’ouverture de la saison ? 
« Dès le début, je savais qu’Ajo Motorsport n’aurait pas accepté de courir avec une moto incapable de gagner. Les résultats incroyables accomplis par Miguel (Oliveira) sont impressionnants. C’est bon pour moi, car c’est une référence à suivre. L’équipe et lui m’aident à apprendre rapidement. »

Tu as réalisé de nombreuses remontées un peu à la manière de celles dont tu avais l’habitude l’an dernier en Moto3™. Est-ce aussi difficile en Moto2™ ? 
« En Moto3™, j’avais toujours un bon rythme tout au long du week-end et je me sentais parmi l’un des plus forts. Cette année, je me suis souvent élancé de très loin sur la grille, car je n’étais pas rapide durant les essais. En course, je me concentre et je me donne à 110 % du début à la fin. C’est satisfaisant d’être en mesure de progresser le dimanche par rapport aux qualifications. »

Quel est ton programme durant la trêve estivale ? 
« Je vais retourner chez moi en Afrique du Sud. Une fois que j’aurai déconnecté, je reviendrai en Europe pour reprendre l’entraînement afin d’aborder au mieux la deuxième moitié de la saison. »

Recommandés