Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By motogp.com

Iannone : « Je suis plus rapide que Maverick sur la Suzuki »

Le pilote Suzuki s’est confié à motogp.com au sujet de ses premiers pas sous les couleurs de la firme d’Hamamatsu.

Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) a connu un début de saison bien différent de celui qu’il avait imaginé. Au micro de motogp.com, l’Italien raconte sa nouvelle vie au sein de l’équipe japonaise après y avoir pris ses marques. Ses essais hivernaux laissaient pourtant entrevoir de bons résultats, mais face à une grille aussi compétitive, cette collaboration s’est avérée plus compliquée que prévu. 

Iannone : « Je suis plus rapide que Maverick sur la Suzuki »

Andrea Iannone : « C’est un moment difficile du Championnat pour nous, car nous nous attendions à une situation totalement différente. La première impression avec la moto fut fantastique. Mais durant l’hiver, nous avons essayé d’améliorer certaines choses, certains éléments. Aujourd’hui, nous n’avons pas progressé dans tous les domaines. En restant concentré, je pense que pas à pas, Suzuki et moi avons le même objectif et je crois bien évidemment que nous y parviendrons. »

Alors que le projet de l’usine Suzuki se poursuit, le pilote transalpin sait qu’il peut compter sur les données de celui qu’il a remplacé, Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), durant son adaptation à la GSX-RR. Iannone confie néanmoins qu’il y a moins de différences entre son style de pilotage et celui du Catalan qu’on pourrait le croire. De la même façon, il se sent plus rapide que lui sur la Suzuki. Toutefois, au regard de cette saison 2017 hautement disputée, courir plus vite ne se concrétise pas toujours par de meilleurs résultats à l'arrivée. 

Andrea Iannone : « En analysant les données de Maverick, je remarque que nous ne roulons pas si différemment l’un de l’autre. En entrée de virage, il réussissait seulement à redresser la moto tandis que de mon côté je reste sur l’angle. Mais j’essaie de m’adapter, car Maverick ne souffrait pas de l’avant avec la Suzuki, alors que c’est toujours mon cas. Sur plus ou moins toutes les courses, je suis plus rapide que lui, j’améliore ses chronos de l’an passé. Les résultats sont toutefois différents. En roulant plus vite de trois à quatre dixièmes, je pointe dixième, alors qu’il était quatrième voire second. Cette saison est opposée à la précédente ; le niveau est très élevé. »

Recommandés