Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

#BritishGP : Toutes les statistiques du MotoGP™

motogp.com vous dévoile les principales statistiques à connaître en amont du Grand Prix Octo de Grande-Bretagne.

- Le tout premier Grand Prix de Grande-Bretagne s’est tenu en 1977 à Silverstone. Pat Hennen (Suzuki), Kork Ballington (Yamaha) et Pierluigi Conforti (Morbidelli) remportèrent cette première édition en 500cc, 350cc-250cc et 125cc.

- Auparavant le Championnat du Monde se rendait sur l’Île de Man pour le Tourist Trophy, épreuve qui fut finalement retirée du calendrier pour des raisons de sécurité.

- Le tracé d’origine, qui mesurait 4,71 km de long, fut utilisé jusqu’en 1986. Kenny Roberts y avait établi le meilleur tour en 1983 au guidon de sa Yamaha.

- Après dix saisons à Silverstone, le Grand Prix de Grande-Bretagne a déménagé sur le circuit de Donington Park. Il faudra attendre 2010 pour voir le Championnat du Monde revenir dans le Northamptonshire. La piste ayant été entre temps très légèrement modifiée pour atteindre les 5,9 km.

- Kork Bollington et Ángel Nieto sont les deux pilotes qui ont le plus brillé à Silverstone. Ces derniers comptabilisent chacun six succès sur ce tracé.

- Depuis le retour du MotoGP™ à Silverstone en 2010, seuls trois concurrents ont triomphé plus d’une fois : Jorge Lorenzo (2010, 2012, 2013 – MotoGP™), Marc Márquez (2010 – Moto2™, 2014 – MotoGP™) et Maverick Viñales (2012 – Moto3™, 2016 – MotoGP™).

- L’an passé, Cal Cruchlow s’était classé deuxième à Silverstone. Jamais un Britannique n’avait fait aussi bien sur ce tracé en catégorie reine, depuis la troisième place de Ron Haslam en 1984, à l’époque de la 500cc.

Le dernier podium d’un pilote anglais au Grand Prix de Grande-Bretagne remontait quant à lui à 2000, lorsque Jérémy McWilliams avait achevé la course 500cc en troisième position sur le circuit de Donington Park.

- Yamaha s’est illustré à quatre reprises depuis le retour du MotoGP™ à Silverstone. Le dernier succès de la marque aux diapasons étant à mettre au crédit de Valentino Rossi, c’était il y a deux ans.

- Honda s’y est de son côté imposé deux fois, avec Casey Stoner en 2011 et avec Marc Márquez en 2014.

- La saison passée, Maverick Viñales avait offert à Suzuki sa première victoire depuis celle décrochée par Chris Vermeulen en 2007 au Mans. L’Espagnol succédait ainsi à Franco Uncini, dernier pilote évoluant pour la firme d’Hamamatsu à avoir inscrit un triomphe, ou ne serait-ce un podium à Silverstone. C’était en 1982, dans le cadre de l’épreuve 500cc.

- Ducati ne s’est hissé qu’une seule fois au sein du Top 3 à Silverstone, c’était en 2015 lorsque Danilo Petrucci avait terminé deuxième, devant Andrea Dovizioso.

- Trois Anglais ont déjà brillé à Silverstone (toutes catégories confondues) : Danny Kent (Moto3™ - 2015), Scott Redding (Moto2™ - 2013) et Ian McConnachie (80cc – 1986).

- Trois Britanniques se sont déjà élancés de la pole position à Silverstone (toutes catégories confondues) : Barry Sheene (500cc – 1977), Sam Lowes (Moto2™ - 2015, 2016) et Cal Crutchlow (MotoGP™ - 2016).

- Même si Marc Márquez a très légèrement étendu son avantage en tête du Championnat, la chasse au titre reste la plus serrée à ce stade de la compétition depuis l’introduction du système à points en 1993. Les cinq premiers du classement général se tiennent en tout juste 35 points après 11 courses.

- Marc Márquez a signé son 5e podium consécutif, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la série Valence 2015 – Qatar, Argentine, Austin, Jerez 2016. La dernière fois que le Catalan avait enchaîné six Tops 3, c’était en 2014. Désormais ce dernier en comptabilise 58 en catégorie reine, soit autant qu’un certain Max Biaggi.

- Andrea Dovizioso a marqué 158 points depuis le lancement de la campagne 2017, soit le plus gros score à mettre au crédit d’un représentant Ducati sur cette même période, depuis Casey Stoner en 2008 (lequel disposait alors de 187 points).

- Andrea Dovizioso rejoint le cercle de pilotes ayant remporté au minimum trois courses sur une saison. Seulement neuf ont accompli un tel exploit : Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Casey Stoner, Marc Marquez, Dani Pedrosa, Sete Gibernau, Loris Capirossi, Maverick Viñales et Marco Melandri.

- En 2016, Maverick Viñales avait remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne sur sa Suzuki. Si le Catalan y parvient cette fois pour le compte de Yamaha, il deviendrait le cinquième pilote de la catégorie reine à gagner deux années d’affilée sur un même circuit au guidon de machines différentes. Mike Hailwood y est parvenu, tout comme Eddie Lawson, Valentino Rossi et Casey Stoner.

- Maverick Viñales a reculé au troisième rang du général après sa sixième place du Red Bull Ring. Jamais le pilote ibérique n’avait figuré aussi ‘loin’ au Championnat cette année.

- Dani Pedrosa est grimpé sur le podium à sept reprises lors des neuf dernières épreuves. La dernière fois, il avait atteint un tel chiffre en 22 départs.

- Johann Zarco a franchi le drapeau à damier en cinquième position à Spielberg, ce qui faisait de lui le meilleur pilote Yamaha du jour. Le Français conforte ainsi son statut de leader aux classements rookie et indépendants.

- Pour la première fois depuis 2010, trois constructeurs différents ont été capables de gagner au minimum trois fois.

- Álvaro Bautista deviendra à Silverstone le 15e pilote à franchir la barre des 250 Grands Prix.

- Mika Kallio, arrivé dixième au Red Bull Ring, accusait 19.766 secondes de retard sur le vainqueur Andrea Dovizioso, soit le plus petit écart pour un pilote KTM.

Recommandés