Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

#BritishGP : La conférence de presse

Le circuit de Silverstone accueillait les médias pour la traditionnelle conférence de presse donnée en amont du GP de Grande-Bretagne.

Marc Márquez (Repsol Honda Team), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), Cal Crutchlow (LCR Honda), Scott Redding (Octo Pramac Racing) et Tom Lüthi (CarXpert Interwetten) étaient les invités de cette douzième conférence de presse pré-GP de l’année.

#BritishGP : La conférence de presse

Marc Márquez fut le premier à prendre la parole, de par son statut de leader. Ce dernier a bien tenté de priver Andrea Dovizioso de la victoire en Autriche, en vain. Le Catalan aura tout de même vu son avance passer de 14 à 16 points. « La course en Autriche fut excellente. Je l’ai regardé chez moi, c’était agréable à voir. Andrea était très rapide. Il avait quelque chose de plus que moi, mais j’ai tenté jusqu’au bout. Nous avons marqué 20 points et c’est le principal. Nous nous concentrons désormais sur Silverstone après des essais à Misano où je m’étais senti bien. Nous n’étions pas si mal l’an dernier, nous avions d’ailleurs terminé proches du podium. L’objectif sera d’être régulier ce week-end et de commencer de la bonne façon dès la FP1. La météo s’annonce stable. Silverstone est un des circuits les plus difficiles du calendrier, il est exigeant tant physiquement qu’au sujet des pneumatiques. Maverick devrait être très rapide, mais nous travaillerons dur afin de nous tenir prêts pour dimanche. »

Andrea Dovizioso frappait quant à lui un grand coup au Red Bull Ring. Loin de se laisser intimider par son adversaire espagnol, l’Italien inscrivait son troisième succès de l’année, ce qui lui permettait de revenir au second rang du classement général. « Silverstone est un de mes tracés préférés. Ceci étant il n’est pas si évident, entre sa longueur, ses bosses et la météo parfois capricieuse. L’an dernier, le GP avait été assez étrange, mais j’espère qu’il en sera autrement cette fois-ci. Je pense que nous sommes plus compétitifs, même si beaucoup de pilotes ont un rythme assez semblable… Quoi qu’il en soit j’aborde ce week-end de façon positive après ma victoire du Red Bull Ring. Bien sûr c’est un résultat que j’aimerais répéter. Cette course avait été fantastique, je l’ai revue chez moi, j'étais encore plus nerveux. J’étais si concentré : j’essayais d’être rapide tout en étant précis et le scenario du dernier virage avait été complétement fou ! Je pense qu’à Silverstone il y aura plus de pilotes dans le coup. Chaque épreuve est différente. Nous devrons voir pour les pneus, mais la météo devrait en tout cas être clémente. Nous aurons donc du temps pour travailler sur la moto. »

Maverick Viñales, qui n’avait pas pu faire mieux que sixième à Spielberg, pointe pour la première fois de la saison au-delà de la deuxième place. Pour le pilote ibérique, la régularité devra être de mise pour se maintenir dans la course au titre. « C’est vraiment génial de revenir ici à Silverstone, j’y ai de bons souvenirs. Nous étions plutôt rapides l’an dernier, en particulier en course. Mais cette saison, l’histoire est différente. Il sera important d’être à 100 % dès le début. La deuxième séance sera cruciale pour déterminer le choix des pneus. C’est difficile désormais, mais cela nous rend plus forts. Les essais à Misano se sont avérés bons notamment au sujet de l'électronique. »

Parvenu à se hisser sur la troisième marche du podium lors de la dernière épreuve, Dani Pedrosa a de son côté recollé au quatuor de tête. Et pour cause, l’Espagnol accuse tout juste deux unités de retard sur le quatrième Valentino Rossi. « Les deux dernières courses se sont plutôt bien passées, nous avons avancé depuis le dernier Test. J’espère désormais me maintenir à ce niveau. Nous avons eu l’occasion d’effectuer de nouveaux essais il y a quelques jours et j’avais toujours ce bon feeling. Il sera important de bien travailler dès la première séance, car c’est un tracé long, large, avec plein de bosses, sur lequel nous n’avons pas souvent l’occasion d’aller. Il nous faudra donc cumuler les kilomètres. Les qualifications seront un autre point crucial en vue de la première chicane. Nous devrons par ailleurs cerner quel est le pneu le plus adapté pour signer un chrono ou à l’inverse pour les 20 tours de course. Bien sûr plus on roule, plus on en apprend sur les différents settings. L’an dernier nous avions eu du mal sur ce tracé, nous devrons donc être davantage au point cette fois. »

Mais pour ce Grand Prix de Grande-Bretagne, les regards seront surtout tournés vers les locaux qui sont au nombre de quatre en catégorie reine. Parmi eux, Cal Crutchlow. Le représentant du team LCR Honda, qui a connu une première moitié de saison mitigée, entend bien se rattraper à domicile, sur ce circuit de Silverstone où il s’était classé deuxième en 2016. « J’ai toujours hâte de revenir à Silverstone. J’espère que nous pourrons offrir le meilleur spectacle possible. C’est d’autant plus important qu’il y a de nombreux britanniques dans chacune des catégories et c’est l’occasion idéale pour les spectateurs de nous soutenir. J’espère donc tirer mon épingle du jeu, même si ce n’est pas un circuit que j’apprécie beaucoup. Il est très bosselé et je pense que je serai chanceux si j’arrive à prendre le dessus sur les tops pilotes. Mais j’entends bien être plus rapide et nous verrons ce qu’il est possible de faire. »

Un autre pilote aura également à cœur de briller pour cette manche en la personne de Scott Redding. Assuré d’évoluer sous les couleurs de l’Aprilia Racing Team Gresini en 2018, le natif de Quedgeley n’a signé que deux Tops 10 depuis le lancement de la campagne 2017. « C’est toujours un plaisir de revenir en Angleterre pour son épreuve nationale, d’y voir tous ces drapeaux. J’ai vraiment hâte d’être à ce week-end. Beaucoup s’interrogent sur la piste et la météo. Nous verrons bien demain si les températures grimpent un peu. Nous devons profiter du temps de piste autant que possible, l’objectif sera de travailler sur les pneus et sur l’électronique, afin d’avoir le meilleur package pour dimanche. La saison jusqu’à présent n’a pas été évidente, nous avons connu quelques problèmes mécaniques. Mais désormais nous travaillons de façon différente et ça semble porter ses fruits puisqu’en Autriche j’avais été assez fort tout au long du week-end. Je me donne à fond pour essayer de terminer dans le Top 10 et de bien figurer en fin d’année […] Concernant 2018, je suis impatient de me lancer dans ce nouveau projet, de développer la moto en compagnie d’Aleix. J’aimerais aussi remercier Ducati de m’avoir porté jusque là. Ça n’a pas toujours été facile mais nous travaillons dur ensemble dans le but de décrocher de bons résultats d’ici la fin d’année. »

Enfin un concurrent du Moto2™ avait pris place aux côtés de ses futurs adversaires du MotoGP™, en la personne de Tom Lüthi. Le Suisse vient en effet d’être officialisé chez EG 0,0 Marc VDS pour la saison prochaine. « C’est un rêve qui devient réalité. Je tiens à remercier le team Marc VDS de m’offrir cette opportunité. Mon avenir est désormais clair, mais d’ici là j’ai une mission importante à terminer en Moto2™. Il est toujours important de décrocher de bons résultats dans le but d’obtenir un guidon en MotoGP™. Morbidelli est très fort cette saison, mais il n’est pas imbattable. Il reste encore sept courses, nous devons rester concentrés et essayer de finir devant à Valence avant de commencer une nouvelle histoire. »

Recommandés