Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Misano, prochaine étape pour le MotoGP™

Andrea Dovizioso arrive sur le tracé de Misano en nouveau leader après 12 manches.

Le MotoGP™ vous emmène, pour le 13e rendez-vous de l’année, du côté de Misano ; circuit qui accueillit son toute première course en 1980. Le Championnat du Monde s’y est rendu à dix reprises jusqu’en 1993 dans le cadre des Grands Prix de Saint-Marin, d’Italie et des Nations. Écarté du calendrier suite à l’accident de Wayne Rainey, le tracé fut refait avant de revenir définitivement en 2007.

Située à tout juste quelques kilomètres de Tavullia, cette piste est un peu le jardin de Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) ; lequel s’y est d’ailleurs imposé par trois fois en 2008, 2009 et 2014 sous les yeux d’un public totalement voué à sa cause et toujours plus nombreux… Mais cette année pas de ‘Doctor’ pour le Grand Prix Tribul Mastercard de Saint-Marin. Ce dernier s’est en effet fracturé le tibia et le péroné droite en enduro lors d’une chute survenue à l’entraînement jeudi après-midi. Un coup dur pour le héros local, qui aurait pu tirer son épingle du jeu au classement provisoire lors de cette manche, et pour cause ! Le transalpin était classé quatrième, à 26 points de son compatriote Andrea Dovizioso (Ducati Team).

Car contre toute attente, le Championnat a totalement basculé à Silverstone, avec les malheurs vécus par Marc Márquez (Repsol Honda Team). De son côté, Andrea Dovizioso venait à bout de Valentino Rossi à trois du but pour inscrire un second succès consécutif, son quatrième depuis le lancement de la campagne 2017. Et l’Italien, qui avait réussi à tenir tête au Champion sortant quinze jours plus tôt en Autriche, faisait coup double. Autrefois positionné au second rang de la hiérarchie, le pilote Ducati se retrouvait alors propulsé en tête, ce qui ne pouvait pas mieux tomber avant de faire étape à Misano. Seule ombre au tableau, le natif de Forlimpopoli n’a jamais signé le moindre podium sur la côte adriatique.

Résumé : 4e succès de l'année pour Dovizioso à Silverstone

Pour Marc Márquez, l’addition s’est en revanche avérée bien salée lors de la précédente épreuve. Arrivé en Angleterre, avec 14 unités d’avance, l’Espagnol en repartait avec neuf de retard sur ce même Andrea Dovizioso. En cause : cette casse moteur survenue à sept boucles du drapeau à damier, alors qu’il était en bagarre au sein du groupe de poursuivants. Tout est sera donc à refaire mais le pilote ibérique est prêt à en découdre dans la province de Rimini, où il s’était illustré en 2015.

Gare également à Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) puisque le Catalan, actuellement troisième, ne pointe qu’à quatre petites longueurs de Marc Marquez. Le représentant Yamaha a retrouvé, qui plus est, un bon feeling au guidon de sa Yamaha YZR-M1 après un Grand Prix d’Autriche bien compliqué. Ce dernier, qui avait opté pour un pneu soft arrière, a parfaitement su gérer son #BritishGP, jusqu’à revenir dangereusement sur Andrea Dovizioso dans le dernier tour. L’Espagnol devait finalement s’incliner pour un dixième.

Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), qui avait opéré la jonction sur Valentino Rossi, a quant à lui perdu un peu de terrain après avoir fini sixième à Silverstone. Mais l’Espagnol demeure accroché à sa cinquième position et la prochaine épreuve devrait lui rappeler de bons souvenirs et pour cause ! Il s’y était illustré lors de la précédente édition ; un triomphe venant s’ajouter à celui de 2010, qui fut d’ailleurs son unique moment de gloire en 2016.

Résumé : Pedrosa triomphe devant Rossi à Misano

Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), récompensé d’une sixième place dans le Northamptonshire, se maintient dans le Top 10 grâce à sa régularité. La bataille se resserre en embuscade entre Jorge Lorenzo (Ducati Team), arrivé cinquième au Royaume-Uni, et Cal Crutchlow (LCR Honda), qui a manqué de peu le podium devant son public. Un petit point sépare d’ailleurs les deux hommes, désormais intercalés entre les deux pilotes Monster Yamaha Tech3. La malchance poursuit en effet Jonas Folger (Monster Yamaha Tech3). Contraint à l’abandon sur problème mécanique en Autriche, l’Allemand devait faire l’impasse sur le Grand Prix de Grande-Bretagne après été victime d’une lourde chute lors du warm-up.

Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing) et Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar), qui s’étaient accrochés durant le #BritishGP, seront par ailleurs à surveiller sur ce circuit de Misano, tout comme l’équipe Aprilia Racing Team Gresini.

La première séance d’essais libres du Grand Prix Tribul Mastercard de Saint-Marin se tiendra vendredi 8 septembre à partir de 9h55.

Retrouvez l'intégralité de la séance avec le VidéoPass et profitez également du #SanMarinoGP en Direct ou OnDemand ainsi que d'un catalogue incroyable de vidéos exclusives !

Recommandés