Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By Loris Baz

Baz joue de malchance au #SanMarinoGP

Le pilote du team Reale Avintia Racing, tombé à deux reprises à Misano sur piste humide, échouait à la porte des points.

La pluie et les orages figuraient parmi les protagonistes dimanche à l’occasion du Grand Prix Tribul Mastercard de Saint-Marin. À l’aise dans ces conditions, Loris Baz (Reale Avintia Racing) n’avait qu’un seul objectif en tête, celui de faire mieux, ou aussi bien, que le meilleur résultat de carrière en catégorie reine qu’il avait établi sur ce même tracé en 2015. 

???????? #SanMarinoGP We are ready to race!!! #realeavintiaracing #forzaducati #motogp

Une publication partagée par Reale Avintia Racing (@realeavintia) le

Le Français, qui s’élançait de la cinquième ligne, a réalisé un départ parfait puisqu’il pointait au 13e rang au premier passage avant de se lancer dans une remontée fulgurante. Crédité de la cinquième place au septième tour, le Haut-Savoyard se faisait piéger. Ce dernier parvenait malgré tout à reprendre le guidon de sa Desmosedici GP15 pour tenter de combler son écart au classement, mais il partait malheureusement à la faute une deuxième fois huit boucles plus tard.

Le pilote tricolore ne s’est pas laissé abattre pour autant, et pour cause. Il remontait à bord de sa machine italienne pour conclure l’étape en 16e position derrière son compatriote Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). Après ce week-end semé d’embûches, Loris Baz se concentre déjà sur le prochain rendez-vous en Aragón où il aura à cœur d’inscrire de précieux points au général avant la tournée outre-mer.

Loris Baz
« Le warm-up s’était vraiment bien passé, malgré ces conditions difficiles. Malheureusement, je n’avais pas le même feeling pour la course. C’est dommage, car je pense que nous aurions pu décrocher un excellent résultat. Je n’avais aucun grip à l’arrière et j’ai manqué de chuter à de nombreuses reprises avant de partir à la faute une première fois en perdant l’avant. J’avais malgré tout un bon rythme puisque j’étais sixième, en bagarre pour la quatrième place. En m’élançant d’aussi loin, même en se montrant prudent, il faut prendre quelques risques et cela n’a pas fonctionné cette fois-ci. J’ai pu repartir et je suis parvenu à doubler Pedrosa et à combler l’écart sur Bautista. La moto ayant subi quelques dégâts après ma première chute, j’ai notamment perdu mon amortisseur de direction, je me suis fait piéger une deuxième fois. Dès lors j’ai simplement voulu franchir le drapeau à damier. Le MotorLand Aragón est un circuit sur lequel j’ai beaucoup roulé en WorldSBK. Nous verrons si la base de réglages dont nous disposons fonctionne et si nous arrivons à retrouver un bon feeling. »

Recommandés