Achat de billets
Achat VidéoPass
News
9 jours ago
By motogp.com

Zarco : « J’avais le cœur dans le rouge »

Johann Zarco, qui s’est distingué par son arrivée à Misano, a malgré tout tiré des enseignements de cette course sur piste séchante.

La pluie était au rendez-vous de cette 13e épreuve du calendrier, disputée sur le circuit de Misano. Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) a profité du warm-up pour prendre ses marques sur cette piste détrempée et délicate. Huitième au premier tour alors qu’il s’était élancé de la sixième place de la grille de départ, le Français dut composer en début de course avec un manque de grip et des réglages électroniques perfectibles. 

Support for this video player will be discontinued soon.

Zarco : « Ma moto s’est totalement arrêtée »

Toutefois, le double Champion du Monde Moto2™ est parvenu à se hisser au septième rang de la hiérarchie avant de tomber en panne d’essence à quelques encablures du drapeau à damier. C’est donc en poussant sa Yamaha YZR-M1 que Zarco a rallié l’arrivée pour arracher le point de la 15e position. 

Alors qu’il reste encore cinq courses à disputer, le rookie se maintient à la sixième place du classement général avec quinze longueurs d’avance sur Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing).

Johann Zarco :  
« Ça a été une course difficile pour tout le monde. J’avais plutôt un bon feeling avec la moto et le plein d’essence, mais nous avons été un peu trop prudents avec les réglages du traction control et je manquais d’accélération. C’est pour cela que j’ai dû jouer avec les cartographies pour trouver le bon rendement. Quand il y a eu moins d’eau sur la piste, je n’étais pas aussi bien que ce que j’espérais. Et puis j’ai vu Lorenzo et Crutchlow chuter et j’ai pensé au Championnat... Je me suis alors concentré sur mon rythme pour garder mes distances avec Redding. J’étais septième, et dans le dernier tour je suis tombé en panne d’essence. J’ai compris ce qui allait se passer dans le virage. J’ai donc essayé d’économiser les dernières gouttes en restant en sixième sur le filet de gaz. Mais dans les deux derniers gauches, le moteur a coupé et j’ai dû pousser. Je savais que je pouvais encore marquer des points. Le public m’a encouragé, c’était sympa. Je suis arrivé sur la ligne avec le cœur dans le rouge pour sauver un petit point. Bien sûr que c’est le genre de choses qui ne fait pas plaisir, mais l’erreur est humaine et fait partie de la course. Elle peut venir du pilote ou de l’équipe, il faut savoir partager les bons moments comme les mauvais. Ce week-end n’a pas été facile, mais j’ai encore appris pas mal de choses, notamment avec les pneus pluie. »

Retrouvez tous les produits Monster Yamaha Tech3 sur la boutique officielle du MotoGP™.

Recommandés