Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By Kiefer Racing

Aegerter : « Le dernier tour a duré une éternité »

Dominique Aegerter, qui n’avait plus figuré sur le podium depuis 2015, s’est imposé avec l’art et la manière au #SanMarino.

Trois ans, c’est ce qu’a dû attendre Dominique Aegerter (Kiefer Racing) avant de renouer avec la victoire, la deuxième de sa carrière. Malgré les conditions météo difficiles, le Suisse est parvenu à se hisser sur la plus haute marche du podium à l’occasion du Grand Prix Tribul Mastercard de Saint-Marin. Dans le rythme dès l’ouverture du week-end, le pilote Suter, qui s’élançait de la première ligne, a su garder son calme tout au long de la course.

Après la chute de Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS) au quatrième passage, Aegerter a hérité des commandes des hostilités. Les menaces insistantes de Tom Lüthi (carXpert Interwetten) n’auront pas eu raison de lui puisqu’Aegerter franchissait l’arrivée en tête devant son compatriote pour signer le premier doublé helvétique de l’histoire. En plus de son premier succès en trois ans, Aegerter a permis à Suter de triompher pour la première fois depuis Valence en 2014.

Aegerter : « J’ai eu peur quand j’ai vu Morbidelli tomber »

Dominique Aegerter 
« Je suis très heureux. J’ai dû patienter trois ans avant de revenir au sommet. Je suis content pour moi, comme pour mon équipe, car c’est une victoire importante. Je tiens à remercier tout le monde pour l’excellent travail que nous avons accompli ce week-end. Ce matin, je n’en croyais pas mes yeux quand je me suis levé et que j’ai vu la pluie. J’étais alors persuadé que notre stratégie n’aurait pas fonctionné, car nous avions un rythme rapide sur le sec. Je n’étais donc pas enchanté qu’il pleuve. Durant la course, les conditions étaient très délicates. Il y avait beaucoup d’eau par endroits rendant la piste très glissante. Lorsque Morbidelli a chuté sous mes yeux, je me suis dit que je devais garder mon calme et ne pas trop en faire. Plus tard, Syahrin a réduit l’écart, mais je pouvais également me montrer plus rapide. Le dernier tour a toutefois duré une éternité. J’ai réussi à conserver un léger avantage sur Tom, mais j’ai ensuite réalisé que s’il pouvait aller plus vite, il m’aurait passé. Mais je me suis également dit qu’il devait se concentrer sur le Championnat. Toujours est-il que je voulais gagner cette course et j’aurais tout donné si Tom m’avait doublé. D’un autre côté, je n’avais rien à perdre (...). Je pense que Tom et moi avons écrit une page d’histoire ce dimanche. Pour un pays aussi petit que la Suisse, une telle performance n’arrive pas tous les jours, car nous n’avons pas de circuits. Nous avons tous longtemps attendu cet instant ! Merci à mon équipe et à Suter de m’avoir préparé une machine capable de gagner ce week-end. »

Recommandés