Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
9 jours ago
By CarXpert Interwetten

Lüthi : « Je n’avais plus que le Championnat en tête »

Second sous le drapeau à damier, le Suisse a profité de l’erreur de son principal rival pour le titre pour combler son retard au général.

Qualifié en troisième ligne, Tom Lüthi (carXpert Interwetten) s’était montré plutôt discret depuis l’ouverture du week-end saint-marinais au circuit de Misano. Mais le Suisse, qui fera ses débuts en MotoGP™ la saison prochaine, a su déjouer les pièges d’une piste humide en course pour franchir l’arrivée à quelques encablures de son compatriote Dominique Aegerter (Kiefer Racing).

Septième au premier passage, Lüthi a réalisé un départ prudent avant d’assister à la chute de Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS), son principal rival pour le titre, au quatrième tour. Le pilote helvétique s’est alors emparé des commandes du peloton pour se mettre à la poursuite d’Aegerter. Lüthi n’aura finalement pas eu raison du représentant Suter, préférant par-dessus tout assurer les 20 points de la deuxième place — et le premier doublé suisse de l’histoire —, lesquels lui permettent de revenir à neuf unités de Morbidelli au classement général avant la prochaine manche en Aragón.

Tom Lüthi :
« La journée ayant commencé sous la pluie, nous espérions profiter du warm-up afin de tester nos réglages pour ces conditions particulières. Malheureusement, je suis tombé très rapidement et j’ai perdu pas mal de temps. En début de course, j’ai eu de la peine à trouver mon rythme. Quand j’ai constaté que Morbidelli se détachait, je me suis dit que ça allait être difficile de combler l’écart. Mais lorsque j’ai vu qu’il avait chuté, je n’avais plus que le Championnat en tête. Domi était très fort au freinage, je n’ai pas pu le passer et je ne voulais pas risquer de partir à la faute, donc je me suis abstenu. Cette deuxième place est très importante. J’aimerais féliciter Domi pour cette victoire méritée ; il a fait un super travail ici à Misano. Nous nous sommes adjugé un doublé que la Suisse n’avait encore jamais réalisé jusque là. »

Recommandés