Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

Cap sur Aragón pour le MotoGP™

Aragón se prépare à recevoir la 14e manche du MotoGP™ et deux pilotes se partagent pour le moment la première place : Márquez et Dovizioso.

Le MotoGP™ prend la direction du MotorLand Aragón pour la 14e épreuve du calendrier. Cette piste, située en périphérie d’Alcañiz au cœur d’un paysage quelque peu aride, accueille le Championnat du Monde sans interruption depuis 2010 et reste chasse gardée des Espagnols, puisque les cinq dernières éditions ont toutes été remportées par un pilote ibérique.

#AragonGP : Tout donner en piste

L’ultime vainqueur en date n’est d’ailleurs autre que Marc Márquez (Repsol Honda Team). Actuel leader au classement général, le natif de Cervera a pris tous les risques sur la piste détrempée de Misano pour récupérer les commandes qu’il avait perdues deux semaines plus tôt à Silverstone dans une casse moteur et ces derniers se sont avérés payants. Loin de vouloir se contenter d’une deuxième place, le tenant du titre venait porter une attaque à l’entame du dernier tour, sur Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing), qui n’avait pourtant pas démériter en menant l’équivalent de 21 tours.

Vainqueur pour la quatrième fois de l’année, le représentant du team Repsol Honda revenait ainsi à égalité avec Andrea Dovizioso (Ducati Team), troisième de la course. Le Champion du Monde en titre dispose toutefois de l’avantage sur le papier en raison de son plus grand nombre de deuxième places (3 contre 1).

Résumé : Márquez gagne et revient à égalité de Dovizioso

Andrea Dovizioso, arrivé avec une avance de neuf points à Misano, ne fut pas en mesure de suivre le rythme du binôme de tête sur la fin. Distancé, lequel préférait assurer la troisième place, mais gare au clan Ducati, car ces derniers ont prouvé qu’ils étaient compétitifs sur n’importe quel tracé cette année.

Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) se maintient lui aussi dans la course au titre. Quatrième du #SanMarinoGP après s’être élancé depuis la pole position, l’Espagnol est apparu plus en retrait sous la pluie, mais son retard reste relativement stable puisque 16 points le séparent désormais des premiers au lieu de 13.

Pour les deux autres qui constituaient autrefois le Top 5, les choses se compliquent en revanche. Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), toujours quatrième de la hiérarchie, a dû faire l’impasse sur le Grand Prix de Saint-Marin suite à sa fracture du tibia/péroné survenue en enduro dans les jours qui précédaient ce rendez-vous. L’Italien, qui avance à grands pas dans son processus de récupération, devrait également manquer l’étape d’Aragón. La marque aux trois diapasons a d’ailleurs prévu de faire appel à Michael Van der Mark pour le remplacer. Une grande première pour le représentant Yamaha en WorldSBK. L’Italien, qui pointe à 42 longueurs, devrait en tout cas voir l’écart grandir.

Interview exclusive avec Valentino Rossi

Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) faisait pour sa part une mauvaise opération à Misano, lui qui avait pourtant triomphé en 2016. L’Espagnol ne parvenait pas à mettre ses pneus en température et dégringolait progressivement en queue de peloton. Classé 14e, le Catalan se retrouve à 49 unités de son propre coéquipier, soit 14 de plus qu’avant Misano.

Derrière, Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing) a fait un véritable bond au général, grâce sa deuxième position en terres adriatiques. Revenu au septième rang, le représentant du team Octo Pramac Racing a passé l’équivalent de trois pilotes et le transalpin n’est plus qu’à 15 points de Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), meilleur pilote indépendant à ce jour.

À vrai dire, le Français a joué de malchance lors de la dernière manche. Victime d’une panne d’essence dans la dernière boucle alors qu’il était sur le point de terminer septième, le tricolore franchissait tout compte fait le drapeau à damier à la 15e place. Le rookie devra se méfier par ailleurs de Cal Crutchlow (LCR Honda). Directement installé dans le sillage de Danilo Petrucci, le Britannique aura en effet à cœur de se rattraper après sa chute de Misano, qui ne lui avait pas permis de faire mieux que 13e. Jorge Lorenzo (Ducati Team), parti à la faute alors qu’il dominait les hostilités et Jonas Folger (Monster Yamaha Tech3), arrivé neuvième, ne sont pas très loin non plus.

D’autres pilotes, évoluant à ‘domicile’ pourraient être également à surveiller, à l’image d’Álvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Team), Héctor Barberá (Reale Avintia Racing), Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) ainsi que son frère Pol, mais aussi Tito Rabat (EG 0,0 Marc VDS) ou encore Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), premier rookie à Misano.

La première séance d’essais libres du Grand Prix Movistar d’Aragón se tiendra vendredi 22 septembre à partir de 9h55.

Retrouvez l'intégralité de la séance avec le VidéoPass et profitez également du #AragonGP en Direct ou OnDemand ainsi que d'un catalogue incroyable de vidéos exclusives !

Recommandés