Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

#AragonGP : Toutes les statistiques du MotoGP™

motogp.com vous dévoile certains chiffres clés du MotoGP™ en amont du Grand Prix Movistar d’Aragón.

- Le circuit d’Aragón, qui a accueilli son tout premier Grand Prix en 2010, est le sixième tracé espagnol à figurer au calendrier après Jerez, Catalunya, Jarama, Montjuïc et Valence.

- Aragón est un des cinq circuits négociés dans le sens inverse des aiguilles d’une montre avec Austin, Sachsenring, Phillip Island et Valence.

- Casey Stoner a remporté la première édition du Grand Prix d’Aragón. La marque de Bologne n’y a plus jamais triomphé ; en revanche elle y inscrit deux autres podiums grâce à Nicky Hayden (3e en 2010) et Cal Crutchlow (3e en 2014).

- Honda est le constructeur qui a le plus brillé sur cette piste avec ses quatre succès, obtenus par trois pilotes différents : Casey Stoner (2011), Dani Pedrosa (2012), Marc Márquez (2013, 2016).

- De son côté, Jorge Lorenzo y a offert à Yamaha ses deux seules victoires en 2014 et 2015.

- Le meilleur résultat d’une Suzuki à Aragón est une quatrième place, décrochée la saison passée par Maverick Viñales.

- Un Espagnol a toujours figuré sur une des deux premières marches du podium, excepté les deux fois où Casey Stoner s’est imposé.

- Toutes catégories confondues, les pilotes ibériques se sont d’ailleurs illustrés à 15 reprises en 22 courses. Les autres nationalités à y avoir gagné sont : l’Australie (Casey Stoner – MotoGP™ 2010, 2011), l’Italie (Andrea Iannone - Moto2 2010 et Romano Fenati – Moto3™ 2014), le Portugal (Miguel Oliveira - Moto3™, 2015) ainsi que la Grande-Breatgne (Sam Lowes – Moto2™, 2016).

- Marc Márquez y a toujours été en pole depuis qu’il évolue en MotoGP™.

- Aragón est un des rares tracés où Valentino Rossi ne s’est jamais distingué avec Austin et le Red Bull Ring.

- Les trois premiers à l’arrivée en 2016 (Marc Márquez, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi) cumulaient à eux trois 232 victoires toutes catégories confondues.

- Le récent succès de Marc Márquez à Misano a permis à Honda de récupérer les commandes du Championnat constructeurs, cinq longueurs devant Yamaha qui avait toujours mené jusqu’à présent. Ducati pointe quant à elle à 17 unités. Jamais les écarts n’avaient été aussi serrés depuis l’instauration du MotoGP™.

- Marc Márquez a également repris l’ascendant sur Andrea Dovizioso en tête du Championnat pilotes. Il s’agit du sixième changement de leader cette saison.

- Le compteur de Marc Márquez affiche par ailleurs 199 points après 13 manches, soit le plus petit seuil à ce stade de l’année en catégorie reine, depuis que le système de points a été introduit en 1993.

- Les trois premiers au classement général Marc Márquez, Andrea Dovizioso et Maverick Viñales se tiennent en tout juste 13 unités, soit le plus petit écart à ce stade de l’année depuis que le système de points a été introduit en 1993.

- Bien que deuxième, Andrea Dovizioso est à égalité numérique avec Marc Márquez. Il pourrait devenir le premier pilote Ducati à franchir la barre des 200 points sur une année depuis Casey Stoner en 2010.

- Andrea Dovizioso comptabilise désormais le même nombre de Tops 3 que Barry Sheene en catégorie reine : 40.

- Jack Miller prendra son 100e départ toutes catégories confondues à Aragón. L’Australien, qui sera alors âgé de 22 ans et 249 jours, sera le deuxième plus jeune pilote à atteindre ce cap après Casey Stoner, qui avait 22 ans et 215 jours lorsqu’il a disputé son 100e GP en 2008.

- Michael Van der Mark, nommé pour remplacer le convalescent Valentino Rossi à Aragón, sera le premier Néerlandais à figurer sur la grille MotoGP™ depuis Jurgen Van den Goorbergh qui avait substitué Makoto Tamada chez Konica Minolta Honda Team en 2005 ; lequel avait terminé sixième en Chine et 14e au Mans. Van der Mark sera également le plus jeune Néerlandais à prendre part à une épreuve de la catégorie reine depuis Henk de Vries en 1980.

- Johann Zarco, contraint de pousser sa moto jusqu’à la ligne d’arrivée à cause d’une panne d’essence, inscrivait tout de même un point lors du #SanMarinoGP. Le Français, premier pilote indépendant, dispose de 15 unités d’avance sur Danilo Petrucci. Au classement rookie, son plus proche adversaire Jonas Folger figure à 26 longueurs.

- Álex Rins signait son meilleur résultat de l’année à Misano en finissant huitième. L’Espagnol s’adjugeait alors le statut de meilleur rookie pour la deuxième fois.

- Trois Italiens, évoluant sur Ducati, figuraient dans le Top 5 à Misano. Auparavant il fallait remonter à Imola 1972 pour voir trois transalpins classés parmi les cinq premiers au guidon de machines italiennes en catégorie reine. Cette année-là, le podium 500cc était composé de Giacomo Agostini, Alberto Pagani et Bruno Spaggiari.

Recommandés