Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

#AragonGP : La conférence de presse

Le circuit d’Aragón accueillait, jeudi, sept pilotes pour sa traditionnelle conférence de presse pré-GP.

Marc Márquez (Repsol Honda Team), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Xavier Siméon (Tasca Racing Scuderia Moto2) étaient conviés en amont du Grand Prix Movistar d’Aragón pour s’exprimer devant les médias.

Support for this video player will be discontinued soon.

#AragonGP : La conférence de presse

Marc Márquez ouvrait le bal. Grâce à sa récente victoire à Misano, l’Espagnol est en effet revenu à égalité de points avec Andrea Dovizioso et le pilote ibérique, dernier vainqueur en date au MotorLand, dispose officiellement du leadership de par son plus grand nombre de seconde places. « La lutte fait rage entre nous. Il reste cinq épreuves et nous sommes à égalité. Viñales est aussi très proche, tout comme Rossi, qui est de retour, et Pedrosa. Nous donnerons notre maximum. C’est l’un de mes circuits favoris. Mais il sera important de gérer au mieux notre week-end, afin de se battre pour la victoire dimanche. La météo s’annonce difficile vendredi. Les conditions devraient toutefois s’améliorer par la suite. Les dernières courses ont été bonnes ; sur des tracés différents, nous nous sommes toujours montrés compétitifs. Il ne faudra pas commettre d’erreur, car ça serait un désastre. Il y a 25 points à prendre à chaque épreuve, et nous serons là pour essayer de nous en emparer. Durant la première partie de la course à Misano, j’ai pensé au Championnat, mais ensuite je me suis senti à l’aise et je me suis dit que gagner me permettrait de revenir à égalité au classement. »

Andrea Dovizioso, qui aura dû se contenter d’une troisième place lors de la dernière épreuve, reste toutefois en compétition et l’Italien n’a pas dit son dernier mot sur les terres de son rival. « Sur certaines courses, on ne s’attendait pas à être compétitifs et au final nous l’avons été, donc je suis plutôt relax. L’an passé, ma course ici avait été un désastre. Nous avions rencontré quelques soucis, mais durant les essais je m’étais senti plutôt à l’aise. C’est à partir de là que nous avions changé l’équilibre de notre moto et mon feeling est depuis bien meilleur. Bien sûr il y a toujours quelques interrogations, nous savons à quel point nos adversaires sont forts sur cette piste. Ça ne sera pas facile de les battre, mais nous verrons. Quand vous vous sentez bien, c’est important d’attaquer. Mais dans certaines conditions, comme celles de Misano, ça aurait été stupide de ma part de tenter le tout pour le tout, car je n’étais pas totalement en confiance. Concernant Aragón, c’est un tracé sympa, même s’il ne convient pas forcément à mon style de pilotage. Mais cette année, l’important est de bien faire fonctionner les pneus. Je reste calme, nous sommes bien au Championnat. Je suis donc prêt à me battre. »

Maverick Viñales, classé quatrième sur la côte adriatique, continue également de croire au titre. L’Espagnol pointe à 16 points de ses adversaires, écart qu’il se verrait bien réduire. « Nous sommes tous dans un mouchoir de poche et la bataille s’annonce disputée jusqu’à Valence. Nous avons nettement progressé à Misano dans des conditions précaires. Nous devrons donc rester concentrés. La moto fonctionne bien et il sera important de bien travailler dès le premier jour. La dernière édition m’avait plutôt réussi. C’est un circuit qui convient à mon style de pilotage. Je suis donc convaincu que nous pourrons réaliser une bonne course ce week-end. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Rossi disputera les FP1 à Aragón

Valentino Rossi, qui avait dû faire l’impasse sur son #SanMarinoGP à cause d’une double fracture à la jambe droite, a quant à lui décidé de tester son état physique, 21 jours après son accident. L’Italien, toujours installé au quatrième rang au classement général, a participé à deux séances de roulage cette semaine, mais attend de voir la FP1 pour véritablement se positionner. « Je suis content de pouvoir essayer. J’ai besoin de voir comment je suis sur une MotoGP™ car c’est toujours différent. Dans l’ensemble je me sens plutôt bien, je n’ai pas trop mal et ma situation s’améliore de jour en jour. J’ai pu faire quelques tours à Misano, la douleur était là mais c’était supportable. J’attends avec impatience demain, je verrai bien s’il est possible de piloter à un bon niveau. Ce week-end est également important en vue des suivants, pour essayer de revenir au sommet de ma forme au plus vite. Je verrai également l’évolution de ma jambe d’ici dimanche. Nous espérons que la météo sera par ailleurs au rendez-vous. Chaque situation est différente, ça dépend beaucoup du type de fracture. J’ai aussi eu la chance d’être opéré par un excellent chirurgien. Au départ je comptais plutôt revenir à Motegi, mais j’ai travaillé dur et les progrès se font sentir. »

Danilo Petrucci a fait quant à lui un bond dans la hiérarchie en gagnant pas moins de trois positions il y a deux semaines. Battu sur le fil par Marc Márquez à Misano, le transalpin avait pourtant mené la quasi-intégralité de la course. « C’est toujours difficile de se battre aux avant-postes et de terminer sur le podium. Mais je n’avais rien à perdre et je n’avais aucune pression particulière. D’ici à la fin de la saison, mon objectif est de prendre l’avantage sur Johann Zarco au classement général pour finir premier pilote indépendant. J’aime beaucoup le MotorLand, mais il faudra se montrer vigilant au sujet du pneu arrière. Nous étions compétitifs à Misano, alors pourquoi pas ici ? C’est positif avant d’affronter les trois courses de la tournée outre-mer. »

Álex Rins, auteur de son meilleur résultat de la saison à Misano (8e), aura pour sa part à cœur de briller sur cette piste d’Aragón. « Je suis vraiment excité à l’idée de courir en MotoGP™ sur ce circuit que je connais si bien. J’essaierai de donner le maximum. J’ai signé mon meilleur résultat à Misano. J’essaierai donc de faire aussi bien, voire mieux. Mon arrivée en MotoGP™ n’a pas été évidente avec mes diverses fractures mais à chaque course, nous progressons. J’accumule les kilomètres et je gagne peu à peu de l’expérience dans cette catégorie. Ce week-end, j’évoluerai également avec un casque à livrée spéciale pour soutenir toutes les personnes atteintes du cancer du sein. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Siméon, un nouveau visage en MotoGP™

Dernier invité de cette conférence de presse : Xavier Siméon, qui vient tout juste d’être annoncé chez Reale Avintia Racing en 2018. Lequel deviendra d’ailleurs le premier Belge à officier en MotoGP™. « C’est une surprise pour moi. Je tiens à remercier mon management, Zelos, de m’avoir aidé à décrocher un contrat de deux ans avec Ducati et l’équipe Reale Avintia Racing. C’est une bonne nouvelle pour la Belgique, car cela faisait un moment qu’il n’y avait pas eu un de nos représentants dans cette catégorie. C’est important de montrer que nous avons également des talents et je suis enchanté d’être là. Je vais essayer de profiter de cette opportunité en faisant de mon mieux. »

Recommandés