Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

Le MotoGP™ s’envole pour le Japon

Le tracé de Motegi accueille la première étape de la tournée outre-mer, où Marc Márquez espère accroître son avance en tête du Championnat.

Le Championnat du Monde entame sa tournée outre-mer par Motegi, circuit situé à 150 km au Nord Est de Tokyo. Introduit au calendrier en 1999, ce rendez-vous fut couru à 19 reprises, sous les appellations Grand Prix du Japon et Grand Prix du Pacifique.

Support for this video player will be discontinued soon.

#JapaneseGP : Chaque mouvement compte !

Depuis Silverstone, Marc Márquez (Repsol Honda Team) n’a en tout cas pas ménagé ses efforts pour récupérer le leadership, délaissé dans une casse moteur. Après avoir privé Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing) de la victoire dans le dernier tour d’un Grand Prix de Saint-Marin disputé sous la pluie, le Catalan enchaînait avec un triomphe à Aragón. Le tenant du titre, qui avait pourtant vu sa série de quatre pole positions consécutive brisée un jour plus tôt, faisait une excellente opération au Championnat, puisque son rival Andrea Dovizioso (Ducati Team) ne faisait de son côté pas mieux que septième.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Márquez reste maître des lieux à Aragón

Autrefois à égalité de points avec l’Italien, le représentant du team Repsol Honda en compte ainsi 16 d’avance au moment de se prendre la direction du Japon, où il entend bien frapper fort une fois de plus, surtout sous les yeux de ses employeurs. Le circuit lui rappelle également de bons souvenirs et pour cause ! Il y a tout juste un an, le natif de Cervera remportait l’épreuve alors qu’au même moment les deux officiels Yamaha partaient à la faute. Marc Márquez y décrochait alors son cinquième titre mondial.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Victoire et sacre de Márquez au Motegi

Oui mais cette année, la situation est différente. Marc Márquez ne peut pas espérer être sacré dès cette manche et Andrea Dovizioso reste en embuscade. Lors de la précédente édition, le transalpin figurait d’ailleurs sur la deuxième marche du podium. Et même si cette piste ne lui a pas forcément réussi par le passé, cette dernière dispose de fortes accélérations, qui devraient convenir au moteur de sa Desmosedici GP17, en gros progrès cette année quelle que soit la course. Objectif : succéder à Loris Capirossi et Casey Stoner, dernier vainqueur en date sur une Ducati (2010).

Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), qualifié en pole position à Aragón, aura quant à lui tout perdu dans les premiers tours. L’Espagnol échouait tout compte fait au pied du podium et malheureusement l’écart vis-à-vis de son compatriote Marc Márquez grandit peu à peu. Le pilote Yamaha accuse en effet 28 longueurs de retard au lieu de 16. Son coéquipier Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) aura en revanche fait sensation. Pour son retour de blessure, le nonuple Champion du Monde se hissait tout d’abord en première ligne, avant de s’adjuger une cinquième place en course. 24 jours s’étaient alors écoulés depuis sa double fracture tibia/péroné. Et l’Italien devrait être dans une bien meilleure condition physique encore à Motegi, après ces deux semaines de trêve.

Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), qui renouait avec le podium à Aragón, est pour sa part revenu à deux petites unités de Valentino Rossi. La saison passée, le représentant du team Repsol Honda n’avait pas pu prendre part à l’épreuve à cause d’une fracture de la clavicule, faite lors de la deuxième séance d’essais. L’Espagnol détient toujours le plus grand nombre de succès néanmoins à Motegi : cinq (un en 125cc, un en 250cc et trois en MotoGP™). Dani Pedrosa devra donc être surveillé de près.

Support for this video player will be discontinued soon.

Motegi 2011 - 125cc - Race - Highlights

Derrière, Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), qui s’était illustré pour la toute première fois de sa carrière au Japon (2011), occupe toujours la sixième position du classement général. Arrivé neuvième du précédent GP, le Français continue de faire office de de meilleur rookie et de premier pilote indépendant. Ses deux principaux adversaires Danilo Petrucci, qui n’avait pas pu faire mieux que 20e en Aragón, et Cal Crutchlow (LCR Honda), victime d’une chute, pointent à respectivement 22 et 25 points du tricolore. Ces derniers ont d’ailleurs rétrogradé d’un rang chacun, doublé par Jorge Lorenzo (Ducati Team). Habitué au holeshot, le Majorquin a mené l’équivalent de 15 boucles du côté d’Alcañiz avant de s’incliner face aux Honda.

Le pilote Ducati inscrivait toutefois son second podium en rouge, lequel venant s’ajouter à celui de Jerez. Et Jorge Lorenzo ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Ce Grand Prix du Japon aura enfin une importance pour un autre constructeur… Suzuki. Álex Rins et Andrea Iannone (Team Suzuki Ectsar) auront de fait à cœur d’aller chercher un bon résultat pour oublier les récentes déceptions.

La première séance d’essais libres du Grand Prix Motul du Japon se tiendra vendredi 13 octobre à partir de 9h55 (2h55 heure française).

Retrouvez l'intégralité de la séance avec le VidéoPass et profitez également du #JapaneseGP en Direct ou OnDemand ainsi que d'un catalogue incroyable de vidéos exclusives !

Recommandés