Achat de billets
Achat VidéoPass
News
9 jours ago
By Loris Baz

Une première journée discrète pour Baz au Japon

Le Français figurait en 20e position du classement combiné des deux premières séances d’essais libres du #JapaneseGP.

La pluie et une piste détrempée figuraient au programme de la journée d’ouverture du Grand Prix Motul du Japon. Face à ces conditions compliquées, Loris Baz (Reale Avintia Racing) s’est montré prudent afin de prendre progressivement ses marques au guidon de sa Ducati GP15 sur l’emblématique Twin Ring Motegi. 

Pointé au 16e rang de la matinée, le Haut-Savoyard a réussi à gagner près d’une seconde l’après-midi, mais il se voyait malgré tout repoussé en 20e position devant son coéquipier Héctor Barberá avec un chrono en 1'57.259, à 2.3 secondes de celui établi par Andrea Dovizioso (Ducati Team).

???????? #JapaneseGP FP1 Let’s go!!! #realeavintiaracing #forzaducati #motogp

Une publication partagée par Reale Avintia Racing (@realeavintia) le

Bien que des averses soient également prévues samedi, Loris Baz espère d’ici là trouver des solutions à certains des problèmes dont il a souffert afin de profiter de la troisième séance pour tenter d’accéder d’emblée en Q2. 

Loris Baz 
« C’était une journée plutôt étrange. Il pleuvait beaucoup, mais la première séance a bien commencé, même si je n’ai pas réussi à améliorer sur la fin. Nous avons apporté quelques ajustements à la moto en vue de la deuxième séance, lesquels se sont avérés positifs. Nous avons d’abord conservé le même pneu que nous utilisions le matin et notre rythme était assez bon. Mais en passant une gomme neuve, j’ai immédiatement perdu mon feeling. Nous devons encore déterminer l’origine de ce problème. Toujours est-il que je ne suis pas parvenu à progresser. Nous terminons loin et je ne me sens pas encore suffisamment bien par rapport à d’habitude dans ces conditions. Le grip évolue beaucoup d’un virage à l’autre et il est difficile de rester régulier. Nous avons toujours la Q2 en ligne de mire. Nous verrons si les solutions que nous aurons trouvées d’ici là nous permettront d’y arriver. Je suis même convaincu que nous pouvons faire mieux. Il faut juste que nous retrouvions notre feeling. »

Recommandés