Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

Les six constructeurs dans le Top 12 en Australie

Pour la troisième fois en trois épreuves, tous les constructeurs sont réunis au grand complet sur les quatre première lignes de la grille.

Vendredi avait déjà marqué un tournant dans l’histoire d’Aprilia à l’occasion du Grand Prix Michelin® d’Australie grâce au meilleur temps d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini). Un exploit pour la firme de Noale depuis ses premiers pas en MotoGP™. Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) n’ont pas manqué de réagir au sujet de cette performance en conférence de presse : 

« C’est incroyable, déclarait l’homme de la pole position. Pas à pas le niveau est plus équitable et j’aime ça. Au bout du compte, ce sont les pilotes qui font la différence. La moto joue évidemment un rôle important, mais les petits ajustements apportés aux règlements permettent aux pilotes et aux constructeurs de se rapprocher. »

« Je pense que tout est plus équitable, ajoutait Viñales. Beaucoup se tiennent en moins d’une seconde. C’est également important pour les teams satellites de pouvoir se rapprocher des usines. C’est bien pour le spectacle, mais aussi pour la course. Bien sûr, les pilotes peuvent faire la différence, mais je crois que les équipes qui comprennent l’électronique et les pneus peuvent se montrer plus compétitives. »

C’est au MotorLand Aragón que les six constructeurs se sont illustrés en se tenant dans un mouchoir de poche. Au Twin Ring Motegi, chacun d’entre eux est même parvenu à figurer parmi les dix premiers au terme des qualifications, malgré des conditions précaires. À Phillip Island, derrière Honda et Yamaha, Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) s’est hissé au rang de premier représentant Suzuki suivi par Aprilia et KTM. 

#AustralianGP : La conférence de presse du samedi

Au départ, Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) se positionnera quant à lui en deuxième ligne tandis que son coéquipier Bradley Smith, passé par les repêchages, occupera la neuvième place, témoignant ainsi des progrès accomplis par la firme de Mattighofen depuis son entrée permanante en catégorie reine à Losail. 

Non loin derrière Pol, au huitième rang se tient son frère Aleix, leader de la journée d’ouverture. En course, le Catalan, qui s’était surpris à rêver d’un podium à Motegi, aura à cœur de concrétiser avec l’ambition de faire mieux que sixième, son meilleur résultat au guidon de sa monture transalpine. 

Prétendant à la couronne mondiale, Andrea Dovizioso (Ducati Team) achevait pour sa part une journée plus difficile avec le 11e temps. Mais avec la pluie prévue au programme de dimanche, il y a fort à parier que le fer-de-lance de l’usine de Borgo Panigale fera tout son possible pour venir à bout de Márquez, son principal rival pour le titre.