Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

Les moments forts de la saison de Zarco, Rookie of the Year

Johann Zarco s’est offert le titre de meilleur rookie au terme du GP d’Australie. Comment le Français en est arrivé là? Retour sur sa saison

Tags MotoGP, 2017

La saison n’est pas encore tout à fait terminée et pourtant Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) est d’ores et déjà assuré du titre de meilleur rookie. Après sa quatrième place de Phillip Island, le pilote du team Monster Yamaha Tech3 dispose en effet de 54 longueurs d’avance sur le second débutant de la hiérarchie Jonas Folger (Monster Yamaha Tech3), qui avait été contraint de faire l’impasse sur les Grands Prix du Japon et d’Australie pour raisons médicales. À deux épreuves de la fin, le Français ne peut donc plus être rejoint. motogp.com vous propose de revenir sur certains moments marquants de sa saison.

Losail : Ses six premiers tours en tête
Meilleur rookie à ce stade de l’année depuis Marc Márquez (Repsol Honda Team) avec ses 138 points, le tricolore fit à vrai dire une entrée en matière pour le moins remarquée en catégorie reine, comme en témoignent ces six premiers tours au Qatar, qu’il mena avant de se faire piéger. Le Français aura l'occasion de figurer en tête par la suite à Assen, à Brno et à Phillip Island.

Zarco : « Ce n’est que partie remise »

Austin : En bagarre face à Rossi
Malgré son statut de débutant, Johann Zarco n’a pas hésité à venir parfois jouer des coudes, avec certaines manœuvres qui ont suscité quelques réactions de la part de ses adversaires, à l’image de Jorge Lorenzo (Ducati Team) à Motegi ou de Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) à Austin. Lors de ce rendez-vous, le Français avait en effet tenté de prendre l’ascendant sur l’Italien, qui venait de commettre une petite erreur au virage précédant.

Zarco vs Rossi : leur version des faits

Le pilote du team Monster Yamaha Tech3 aura également livré de jolis combats aux Pays-Bas et en Australie.

Zarco : « Je n’avais jamais vécu ces choses en course »

Jerez : Premier pilote indépendant et premier représentant Yamaha
Johann Zarco terminait, ce jour-là, quatrième et premier pilote indépendant ; statut qu’il fut en mesure d’endosser à quatre autres reprises cette saison (en France, en Catalogne, en Autriche et en Australie). Par ailleurs, il devançait aussi les trois autres représentants Yamaha, comme ce fut le cas en France, en Catalogne et au Japon.

Fastest #Yamaha ✅ Top independent ✅ Fastest rookie ✅ Today was a good day for @johannzarcoofficial05 - Read his comments here! 5️⃣⚡️???????????? Johann Zarco - Position: 4th - Championship: 6th - Points: 35 "I feel so happy about our performance today. Jerez is a complicated track and all of the riders were really close in qualifying so it has been a challenge here. At the beginning of the race, my feeling was great and I felt very comfortable, plus I had the confidence. I was able to overtake some of the top guys and then when I was second, I still felt good. However, I almost crashed twice, which allowed Marc to overtake me and from that moment I was wondering what would happen. I could not push anymore on the front because I was really on the limit and so I wasn’t able to follow the top two riders. I remained in third for a long time, but when Jorge overtook me, I was thinking that I could manage the gap, yet he was more consistent than me in the last eight laps. The target is to be on the podium or as close as possible to it, so we did the job today. I am happy and now I will take a good rest so that I can be strong again for my home race in two weeks. I am positive about going to Le Mans and this is perhaps why I am thinking that everything is going well now, so maybe the most difficult time is yet to come. The best way to control the pressure that I will feel in France is to enjoy every moment, live in the present and appreciate our work." @monsterenergy #Yamaha #Tech3 #MotoGP #AllezJohann #JZ5 #SpanishGP

Une publication partagée par Monster Yamaha Tech3 (@monsteryamahatech3) le

Le Mans : Son premier podium
Johann Zarco, auteur du troisième temps des qualifications, signa le meilleur envol. Contraint de s’incliner face aux deux officiels Yamaha en seconde partie d’épreuve, le tricolore allait toutefois hériter de la deuxième place à l’arrivée, après que Valentino Rossi soit parti à la faute dans le S Bleu ; il s’agissait alors de son premier podium, de quoi réjouir le public manceau. Et le Français était tout proche de récidiver à Phillip Island, mais ce dernier se faisait battre pour 16 millièmes par Maverick Viñales.

Le week-end incroyable de Zarco en France

Assen : Sa première pole position
Johann Zarco avait déjà goûté aux joies de figurer en première ligne, mais pas à celles de la pole position. Le Français n’aura finalement pas dû attendre bien longtemps, puisque trois manches plus tard, aux Pays-Bas, le voici qu’il délogeait Marc Márquez de la première place pour 65 millièmes lors des qualifications.

Résumé : Zarco décroche sa première pole au #DutchGP

Le rookie se distingua ensuite une seconde fois en qualifications au Japon, toujours dans ces conditions mixtes et enchaîna avec une nouvelle première ligne en Australie, où il se qualifia troisième.

Résumé : Zarco se hisse en pole position à Motegi

Sachsenring : Sa plus belle remontée
17e au cumul des trois premières séances, Johann Zarco était contraint de disputer les repêchages. Malheureusement, le Français ne parvenait pas à se sauver. Qualifié en septième ligne, le pilote du team Monster Yamaha Tech3 fut malgré tout en mesure de remonter au classement durant la course. Ce jour-là, le tricolore gagnait pas moins de dix places. Mais en Argentine et en Catalogne, Johann Zarco avait déjà grappillé l’équivalent de neuf positions.

Johann Zarco peut désormais espérer terminer meilleur indépendant. Sixième du classement général, le double Champion du Monde Moto2™ compte actuellement 27 unités d’avance sur Danilo Petrucci.