Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By motogp.com

10e victoire de la saison pour Mir à Sepang

Joan Mir s’est vu récompensé d’une nouvelle victoire lors du Grand Prix Shell de Malaisie.

La météo était au beau fixe pour le départ de la course Moto3™ en Malaisie. À l’extinction des feux, Jorge Martín (Del Conca Gresini Moto3) signa le meilleur envol. L’Espagnol, qui s’était fait souffler la pole, négocia le premier virage en tête devant Bo Bendsneyder (Red Bull KTM Ajo) et John McPhee (British Talent Team), tandis que le poleman Joan Mir (Leopard Racing) virait au large.

Installé aux commandes, Jorge Martín se forgeait rapidement une petite avance. À l’inverse Bo Bendsneyder dégringolait progressivement au classement, si bien que le Néerlandais se voyait repoussé en sixième position au troisième passage.

Après avoir récupéré la deuxième place, Joan Mir se lançait alors à la poursuite du leader, emmenant dans son sillage Enea Bastianini (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), son coéquipier Livio Loi (Leopard Racing) et le Malaisien Adam Norrodin (SIC Racing Team). Derrière, les autres se faisait peu à peu décrocher et une bagarre s’engageait d’ailleurs entre Gabriel Rodrigo (RBA BOE Racing Team), Niccolò Antonelli (Red Bull KTM Ajo), John McPhee et Fabio Di Giannantonio (Del Conca Gresini Moto3).

Aux avant-postes, Joan Mir faisait finalement la jonction sur son Jorge Martín et au huitième tour le Champion du Monde prenait l’ascendant sur son compatriote. Enea Bastianini revint lui aussi au contact, laissant Livio Loi et Adam Norrodin en découdre pour la quatrième place. Mais la bagarre sera de courte durée entre le Belge et le héros local, puisque ce dernier laissait échapper sa Honda dans le premier virage. Le pilote du team SIC Racing Team parvenait tout de même à repartir au 14e rang. Quelques minutes plus tôt, Niccolò Antonelli s’était également fait piéger, cette fois dans la boucle n°15.

Relativement discret en début de course, Romano Fenati (Marinelli Rivacold Snipers) remontait pour sa part à vitesse grand v dans la hiérarchie. Relégué en dehors du Top 10 au terme de la première boucle, l’Italien pointait à présent en septième position.

Devant la victoire était loin d’être jouée. Au 11e tour, Joan Mir écartait dans l’épingle de la tour ; une erreur qui permettait à ses deux adversaires de passer. Après plusieurs dépassements au sein de ce groupe italiano-espagnol, Joan Mir portait une attaque à trois boucles du drapeau à damier, qui se révélera décisive. Tandis que Jorge Martín et Enea Bastianini se gênaient, Joan Mir gagnait quelques longueurs et plus jamais le Champion du Monde ne fut rejoint. Dans le dernier tour, Enea Bastianini trouvait l’ouverture sur Jorge Martín à hauteur du virage 9, mais cette manœuvre fut peut-être effectuée un trop tôt… Le transalpin se faisait en effet déborder à l’aspiration en bout de ligne droite et les positions n’évolueront plus.

Joan Mir s’imposait ainsi pour la dixième fois de l’année. Grâce à ce succès, le Majorquin n’est d’ailleurs plus qu’à une victoire du record détenu par Valentino Rossi. Jorge Martín et Enea Bastianini complétaient le podium dans cet ordre. Livio Loi se classait quatrième devant John McPhee et Andrea Migno (Sky Racing Team VR46). Venaient ensuite Romano Fenati, désormais assuré du statut de vice-Champion, Arón Canet (Estrella Galicia 0,0), Fabio Di Giannantonio et Bo Bendnseyder.

La série noire continue quant à elle pour Jules Danilo (Marinelli Rivacold Snipers) et pour cause, le Français s’est fait piéger à la fin du sixième tour.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Retrouvez l'intégralité de la course avec le VidéoPass et profitez du #MalaysianGP ainsi que d'un catalogue incroyable de vidéos exclusives !

#MalaysianGP : Course Moto3™

Recommandés