Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By Loris Baz

Baz, mal récompensé sur le mouillé en Malaisie

Le pilote du team Reale Avintia Racing est parti à la faute alors qu’il figurait en huitième position du classement.

Alors que les deux premières courses du Grand Prix Shell de Malaisie se sont tenues sous une météo clémente, la pluie tant redoutée s’est finalement invitée au programme peu avant le coup d’envoi de l’épreuve MotoGP™. À l’aise face à ces conditions précaires, Loris Baz (Reale Avintia Racing) était bien décidé à conclure la tournée outre-mer sur une bonne note.

#MalaysianGP : Course MotoGP™

Après avoir profité du tour de mise en place pour prendre ses marques sur une piste détrempée, le Français a fait le choix sur la grille de chausser sa Ducati Desmosedici GP15 d’un pneu soft à l’arrière. Une stratégie qui s’est avérée payante puisqu’il figurait déjà au huitième rang après quatre boucles. Malheureusement, après cette remontée fulgurante, il se faisait piéger quelques instants plus tard à hauteur du virage 7. 

Malgré cette issue pour le moins imprévisible, le Haut-Savoyard se disait ravi d’avoir enfin pu jouer des coudes face à quelques-uns de ses adversaires dont Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP). Il met désormais le cap sur Valence, dernière manche du calendrier, avec encore une fois l’objectif d’inscrire un bon résultat.

Loris Baz 
« Dans le tour de mise en place, j’ai immédiatement remarqué qu’il n’y allait pas y avoir de miracle. J’ai manqué de tomber à plusieurs reprises. Sur la grille, nous avons donc décidé de chausser la moto du pneu le plus soft, tout en sachant que la course s’annonçait difficile. On a pris le risque : je préférais m’amuser en remontant au classement plutôt que de souffrir sur la distance de l’épreuve. Cela a bien fonctionné. J’ai réalisé un bon départ et j’ai pu gagner 11 places au premier tour. J’ai pu me battre face à Rossi, c’était sympa. Au fur et à mesure, je commençais à perdre un peu de grip sur le flanc droit. J’ai un peu trop forcé sur l’avant et j’ai élargi la trajectoire. J’ai rétrogradé une vitesse pour éviter de tirer tout droit, mais en insistant, j’ai chuté. Je préfère terminer ainsi après m’être amusé que de figurer dernier. J’ai pu rivaliser face à Rossi à coup de carénages, j’ai pris du plaisir. Le bilan de la tournée est mitigé, car on a vu que tout le monde avait progressé tandis que c’est plus délicat nous concernant. Nous avons fait une bonne prestation à Motegi et nous avons fait un début de course très correct à Sepang. Nous essaierons d’inscrire des points à Valence pour conclure mes années en MotoGP du mieux possible. »

Recommandés