Achat de billets
Achat VidéoPass
News
18 jours ago
By motogp.com

Oliveira récidive en Malaisie devant Binder

Une semaine après sa première victoire en Australie, le Portugais s’est imposé à Sepang avec un boulevard d’avance sur Brad Binder.

Malgré un ciel voilé, le départ de la course Moto2™ fut donné sur piste sèche. Miguel Oliveira négociait le premier freinage en tête, suivi de près par Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS), tout juste couronné Champion du Monde suite au forfait de Tom Lüthi (CarXpert Interwetten). Son coéquipier Alex Márquez (EG 0,0 Marc VDS) était pour sa part le premier à se faire piéger à hauteur du virage 2. Bien qu’ayant réussi à repartir, il tombera le tour d’après avant de se résoudre à l’abandon.

Aux commandes, Oliveira commençait à creuser un léger écart sur Morbidelli, lequel se retrouvait sous la menace de Francesco Bagnaia (Sky Racing Team VR46). Deuxième représentant KTM de la hiérarchie, Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) s’est défait de Fabio Quartararo (Pons HP 40) pour faire la jonction sur Bagnaia. 

Morbidelli sacré Champion du Monde Moto2™ 2017 à Sepang

Aux avant-postes, la lutte entre Morbidelli, Bagnaia et Binder permettait à Oliveira de prendre un peu plus le large. Quartararo était pour sa part en embuscade en cinquième position.

Binder, qui était parvenu à prendre le dessus sur Bagnaia, s’est rapidement porté dans le sillage de Morbidelli pour se disputer la deuxième marche du podium tout comme il y a une semaine en Australie. Bagnaia se retrouvait quant à lui distancé, bientôt rattrapé par Quartararo. 

Après s’être armé de patience, Binder haussait le ton à quatre boucles de l’arrivée, alors que quelques gouttes de pluie avaient fait leur retour. Malgré ses efforts, Morbidelli devait finalement s’incliner et se contenter de la troisième place sous le drapeau à damier. 

Quartararo est parvenu à prendre le dessus sur Bagnaia au tour suivant. Mais l’Italien ne s’est pas laissé déstabiliser puisqu’il répliquait immédiatement. Cette passe d’armes profitait à Mattia Pasini (Italtrans Racing Team) qui, en plus d’avoir fait la jonction, s’est imposé devant les deux rookies. Bagnaia finissait donc cinquième.

Après avoir perdu le contact sur ses deux adversaires transalpins dans le tour final, Quartararo était battu par Hafizh Syahrin (Petronas Raceline Malaysia). Xavi Vierge (Tech3 Racing), Isaac Viñales (BE-A-VIP SAG Team) et son coéquipier Tetsuta Nagashima (Teluru SAG Team) complétaient le Top 10.

Avec 18 pilotes à l’arrivée, de nombreuses chutes étaient à déplorer parmi lesquelles celles de Sandro Cortese (Dynavolt Intact GP), Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda Team Asia) ou encore l’accrochage au départ impliquant Axel Pons (RW Racing GP), Luca Marini (Forward Racing Team) et Khairul Idam Pawi (Idemitsu Honda Team Asia). 

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Retrouvez l’intégralité de la course avec le VidéoPass et profitez du #MalaysianGP ainsi que d’un catalogue incroyable de vidéos exclusives !

Recommandés