Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Zarco : « Je crois qu’on peut penser à la victoire »

Le double Champion du Monde Moto2™ s’élancera de la première ligne pour la quatrième fois consécutive au Grand Prix Motul de Valence.

Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) s’est une fois de plus distingué samedi du côté de Cheste en Espagne en signant le deuxième chrono des qualifications, à un peu plus de trois dixièmes de Marc Márquez (Repsol Honda Team) : « Je suis très content de la façon dont nous avons encore construit notre week-end, » expliquait le pilote tricolore en conférence de presse. « Depuis le Japon, nous travaillons vraiment bien aux essais. Il nous manquait un petit truc vendredi à l’accélération. La moto patinait trop et nous avons amélioré les choses aujourd’hui en mettant l’accent sur la suspension arrière. Chaque séance est bien construite et cette quatrième première ligne consécutive le confirme. »

#ValenciaGP : La conférence de presse du samedi

Alors que Márquez devra se montrer prudent pour conserver ses chances dans la course au titre face à Andrea Dovizioso (Ducati Team), Zarco pense sérieusement avoir toutes les cartes en main pour empocher son premier succès en catégorie reine : « C’est la dernière course de la saison et j’ai envie de m’illustrer avant de commencer à préparer 2018, » ajoutait-il. « Márquez va devoir penser au titre, il ne prendra certainement pas les mêmes risques que si sa course était sans enjeu. Lorenzo et Iannone seront là, mais je crois qu’on peut penser à la victoire. »

« Il faudra pour cela prendre un bon départ et essayer d’imprimer sans tarder un rythme rapide. Je ferai la course en pneus tendres, et cela devrait m’aider à être tout de suite dans le coup. »

Zarco : « Je suis prêt à me battre »

Pointé au sixième rang du classement général, meilleur rookie et représentant d’un team indépendant, la saison de Zarco est déjà remarquable. Fort de ses résultats, il n’est pas inquiet quant à la Yamaha dont il disposera en 2018 : « Les médias sont plus inquiets que moi à ce sujet, » souriait-il. « Si quelque chose n’allait pas avec la moto actuelle, je ne pense pas que Viñales et Rossi auraient été troisième et quatrième du Championnat. J’ai vraiment découvert l’état d’esprit japonais et croyez-moi, ils analysent tout et ils ne font rien de stupide. »

Recommandés