Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

Quartararo, une saison 2017 riche en enseignements

Fabio Quartararo est revenu, en compagnie de motogp.com, sur sa première saison en Moto2™, tout en évoquant ses débuts sur la Speed Up.

La campagne 2017 marquait un grand tournant dans la carrière du jeune Fabio Quartararo (Speed Up Racing). Après deux saisons passées en Moto3™, ce dernier accédait en effet à la catégorie supérieure en tant que représentant du team Pons HP40. Au guidon de sa Kalex, le Niçois n’aura pas toujours connu des courses évidentes, mais cette année d’apprentissage se sera tout de même soldée par six Tops 10 et une première ligne en Malaisie.

Le Français, finalement classé 13e du général, a accordé une interview à motogp.com dans laquelle il analyse ses prestations de 2017, mais aussi ses premiers tours sur la Speed Up qu’il pilotera en 2018.

Tu as décroché une première ligne et six Tops 10. Tu termines également 13e du général, soit troisième rookie derrière Francesco Bagnaia et Brad Binder. Globalement es-tu satisfait de ta première saison en Moto2™ ?
« Certaines courses ont été positives, d’autres un peu moins, mais il y a toujours des leçons à tirer dans ces moments plus délicats et cette année je reconnais avoir beaucoup appris. À moi désormais, de mettre tout ça en application pour être encore plus fort en 2018. »   

Quel moment t’as le plus marqué en 2017 ?
« C’est vrai que cette première ligne en Malaisie m’a rendu particulièrement fier. J’ai fait mon chrono tout seul et pourtant les conditions étaient loin d’être évidentes. Il faisait très chaud. La plupart des pilotes avaient d’ailleurs réalisé le meilleur tour en début de séance. Ces qualifications à Sepang ont été un des moments marquants de cette saison, au même titre que ma course du Qatar. C’était ma première course et d’emblée je décrochais une septième place, un de mes meilleurs résultats en 2017. Pour une année d’apprentissage, je pense que je m’en sors plutôt bien. »

À l’inverse, éprouves-tu certains regrets ? Si oui, lesquels ?
« Il y a certaines courses où on a eu plus de mal, comme les trois premières en Europe. Je n’y ai inscrit aucun point. C’était une période plus difficile, mais encore une fois, il faut savoir apprendre de ses erreurs et je ferai en sorte de ne plus les faire en 2018. »

Tu as participé à quatre jours d’essais privés à Valence et à Jerez, au guidon de ta nouvelle Speed Up. Quelles ont été tes premières sensations ?
« Ces premières journées se sont bien passées. Nous n’étions pas tellement concentrés sur le chrono à vrai dire. L’objectif était surtout de tester un maximum de pièces pour améliorer la moto et commencer la saison prochaine sur une bonne base. »

Quelles sont les principales différences avec ta Kalex de cette année ?
« C’est une moto très différente comparé à la Kalex. Et puis forcément, quand on s’est habitué à une moto, ça demande un petit temps d’adaptation. Mais pas d’inquiétudes à avoir, nous avons encore pas mal de jours de test devant nous avant le début des hostilités au Qatar. »

Que peux-tu espérer pour 2018 ? As-tu déjà un objectif en tête ?
« Pour le moment je ne me suis pas fixé d’objectifs pour 2018, si ce n’est celui de mettre en application tout ce que j’ai appris cette saison. Je vais tâcher de ne plus commettre les mêmes erreurs pour aller chercher les meilleurs résultats possibles. »

Quel sera ton programme pour la trêve hivernale ?
« Il y aura beaucoup d’entraînement, c’est certain. Nous allons essayer de faire un maximum de moto, pour arriver au top de ma forme en 2018. »

Recommandés