Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By motogp.com

Rossi écrit une page d’histoire au Monza Rally Show

L’Italien s’est assuré sa sixième victoire — la troisième consécutive — sur l’emblématique circuit de Monza.

Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), pointé au cinquième rang de la hiérarchie en MotoGP™ après avoir enregistré six podiums, dont une victoire, a conclu sa saison en beauté en remportant l’édition 2017 du prestigieux Monza Rally Show. 

La victoire était pourtant loin d’être gagnée d’avance pour le nonuple Champion du Monde, lequel s’est vu infligé dix secondes de pénalité après la septième spéciale ; sa Ford Fiesta WRC pesant 7 kg de moins que la limite autorisée. Mais le représentant Yamaha n’a rien lâché et a tout donné jusqu’au bout en remportant trois spéciales supplémentaires. Une performance qui lui a permis d’achever l’épreuve au sommet du classement avec 5.7 secondes d’avance sur Andreas Mikkelsen.

Luca Marini (Sky Racing Team VR46), son demi-frère, a quant à lui fait ses premiers pas au Monza Rally Show. L’Italien, qui évoluait lui aussi au volant d’une Ford Fiesta, s’est classé 11e de la catégorie R5, derrière Andrea Locatelli (Italtrans Racing Team), et 26e au général. 

Valentino Rossi
« Ce fut l’un des rallyes les plus difficiles auxquels j’ai été amené à participer, car il y avait quatre voitures capables de gagner et tout le monde se tenait dans un mouchoir de poche du début à la fin. Malheureusement, l’équipe a commis une petite erreur au sujet du poids de la voiture le vendredi. Nous n’avons pas tenu compte du poids des phares. Ce fut une erreur stupide ! Lorsque j’ai conclu la deuxième journée, on m’a informé que j’étais en dessous du poids et que j’écopais d’une pénalité de dix secondes. Je me suis alors dit que c’était fini. Mais j’ai attaqué au maximum et j’ai pris beaucoup de risques, en particulier de la deuxième à la dernière spéciale. C’est dommage de ne pas être parvenu à la finale du Masters' Show, mais je suis content. Le Monza Rally Show est toujours très amusant, car c’est une vraie course où nous pouvons conduire ce type de voitures de façon rapide. Toute l’équipe est ravie, car après cette semaine, nous commençons nos vacances d’hiver et il y a toujours une bonne ambiance. Pour apprécier, vous devez tout donner. Le défi est difficile et le niveau très relevé. Surtout ces dernières années, ce rendez-vous a pris de l’ampleur et de véritables pilotes de rallye y participent. C’est notre seule équipe à Monza, c’est quelque chose de spécial, et ce ne serait pas pareil de disputer cette épreuve autrement. Bien sûr, rouler avec les frères Brivio et Uccio est très amusant, car nous pouvons beaucoup échanger au sujet de la technique tout en plaisantant si l’un est plus rapide ou plus lent que l’autre. Cette année, mon frère Luca est venu me voir et m’a dit : “Je veux y aller, je veux y aller”, j’ai donc organisé cela. Il est rapide, il aime ça, et je pense qu’il continuera à l’avenir. Nous parlons beaucoup avec Davide et Uccio mais surtout avec Luca pour essayer de partager des secrets. C’est sa première expérience en rallye et il est déjà rapide. Je suis donc heureux et il l’est également. Le contrat dit qu’il peut être rapide, mais pas autant que moi ! »

Luca Marini
« Le plus important est que j’ai pris beaucoup de plaisir ce week-end ! La voiture est incroyable. Elle s’est montrée à la fois rapide et délicate à conduire. Mes chronos n’étaient pas si mauvais. Le premier jour, je pense que j’étais un peu trop enthousiaste et j’ai perdu du temps en commettant quelques petites erreurs. Tout est ensuite rentré dans l’ordre. Je termine 11e de ma catégorie et 26e au général, je suis donc très heureux. Au Masters' Show, j’ai voulu faire un peu le spectacle pour les fans. J’ai abordé le virage à la mauvaise vitesse et lorsque j’ai saisi le frein à main, j’ai touché la barrière de pneus et j’ai souffert d’un petit incident ! Mon frère m’a dit que si tu ne fais pas ça au Masters' Show la première année, c’est que tu n’es pas un pilote de rallye. J’espère y retourner l’année prochaine. J’ai besoin d’en parler à mon patron — mon frère — pour revenir et peut-être évoluer au volant d’une WRC au lieu d’une R5 ! »

Recommandés