Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 heures ago
By motogp.com

Bronec : « Une nouvelle saison pleine d’espoir »​

Le Team Manager du CIP revient sur la saison 2017 et sur les nouveaux défis qui attendent la structure française avec KTM en 2018.

En 2017, Marco Bezzecchi et Manuel Pagliani se sont illustrés à plusieurs occasions au guidon de leur Mahindra du team CIP. Bezzecchi est même parvenu à se hisser sur la troisième marche du podium au Japon malgré des conditions chaotiques ; des résultats remarquables qui avaient de quoi ravir Alain Bronec, Team Manager du CIP, qui, suite à l’annonce du retrait de Mahindra, rejoindra les rangs de KTM en 2018 avec John McPhee et Makar Yurchenko comme représentants de l’équipe tricolore.

Avant de donner le coup d’envoi de cette nouvelle campagne qui promet d’être riche en émotions, motogp.com s’est entretenu avec l’ancien pilote afin de revenir sur la saison passée et sur les enjeux auxquels il aura affaire.

En quelques mots, quel bilan dressez-vous de cette saison 2017 sur Mahindra avec Marco Bezzecchi et Manuel Pagliani ? 
« Une saison très intéressante qui s’est déroulée en plusieurs temps. Nous avons commencé l’année avec deux pilotes, Marco et Manuel, qui faisaient leurs premiers pas en Grand Prix. Le rythme de la première épreuve au Qatar les a d’emblée surpris, mais nous avons malgré tout réussi à être présents sur quelques séances d’essais. Marco figurait dans les points avant de partir à la faute dans le dernier tour, mais, selon moi, cela présageait un bon résultat. Il y a eu une première phase d’apprentissage. Passé le cap de la mi-saison, aussi bien Manuel que Marco ont dévoilé leur potentiel durant les essais libres et les qualifications. Nous avons ensuite connu une montée en puissance jusqu’au Grand Prix du Japon. Manuel s’est montré rapide aux essais, mais il a complètement manqué son départ. Marco a quant à lui pu profiter de sa bonne prestation en qualifications pour se hisser sans tarder aux avant-postes et terminer sur la troisième marche du podium. »

Bezzecchi conclut l’année au premier rang des représentants Mahindra. Vous attendiez-vous à ce résultat ? 
« La domination du team Aspar avec Bagnaia et Martín en 2016 s’est confirmée par leurs performances respectives en 2017 en Moto2™ et en Moto3™. Il semble donc évident que les résultats des Mahindra dépendent vraiment des pilotes. Nous avons eu la chance d’avoir deux pilotes qui ne se posaient pas de questions inutiles sur le potentiel de nos machines et ils poussaient au maximum à chaque séance. Parfois, cela se soldait par des erreurs ou des chutes, mais très rapidement, ils sont parvenus à s’illustrer durant les essais puis durant les courses. Il y a quelques circuits où la Mahindra rencontrait plus de difficultés, mais nous avons toujours tiré le meilleur parti de nos motos. Dès qu’il y avait un coup à jouer, nous répondions présents. »

L’an prochain, le CIP alignera un pilote expérimenté avec John McPhee et un rookie avec Makar Yurchenko, quels sont les défis auxquels vous vous attendez ?  
« Lorsqu’on regarde le Championnat 2017, John McPhee est le pilote le mieux classé qui disposera d’une KTM l’an prochain. Nous avons mis toutes les chances de notre côté pour proposer un pilote de pointe à KTM. Nous sommes malgré tout conscients qu’il y aura du travail, car il devra probablement adapter son style de pilotage pour convenir à la KTM, en particulier sur les phases de freinage et d’accélération. Quant à Makar, nous le suivons depuis déjà deux ans. Il connaît la KTM, mais il ne connaît pas le monde des Grands Prix. Il ne sera donc pas surpris par la moto, mais il devra assimiler tout un tas de nouvelles notions, à l’inverse de John. Nous espérons qu’ils pourront travailler de concert afin de décrocher des résultats intéressants tout au long d’une nouvelle saison pleine d’espoir. »