Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

Beirer : « La prochaine étape devrait être le Top 5 »

À l’approche du #SepangTest, Pit Beirer fait un point sur la première saison de KTM en MotoGP™ et sur les objectifs attendus pour 2018.

En 2017, KTM faisait face à un nouveau défi, celui de se lancer en catégorie reine. Si les débuts furent loin d’être évidents, la marque parvenait tout de même à réagir durant la seconde moitié de saison en allant chercher ses premiers Tops 10 ; des résultats à mettre au crédit de ses trois pilotes Pol Espargaró (4), Bradley Smith (2) et Mika Kallio (1), auteur de quatre wildcards lors de la précédente campagne. Pour Pit Beirer, interviewé à quelques jours du #SepangTest, le bilan est en tout cas plus que positif.

Leitner retrace la première année de KTM en MotoGP™

« Notre première saison en MotoGP™ fut meilleure que prévu, confie le Directeur de KTM Motorsport. En débarquant en MotoGP™, l’idée était avant tout de construire une bonne base pour le futur. Nous sommes donc restés concentrés sur notre propre travail, sans trop se focaliser sur les résultats […] Ceci étant nous sommes plutôt satisfaits de nos performances. Lors de notre première séance au Qatar, nous étions à plus de 3,5 secondes des meilleurs, écart que nous avons pu réduire par la suite. Nous avons été en mesure d’empocher quelques points et plusieurs Tops 10. Donc dans l’ensemble, nous sommes plutôt satisfaits de nos débuts. »

Parti du fond de grille, le team Red Bull KTM Factory Racing aura en effet observé de gros progrès en 2017 et l’équipe n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

« Pas question de ralentir, affirme Pit Beirer. Nous essayons toujours de donner le maximum et nous allons déployer encore plus d’efforts en 2018, pour tenter de combler ce petit écart qui nous sépare à ce jour des meilleurs. Sans compter que ces derniers auront certainement réalisé un certain nombre d’avancées durant d’hiver […] Grâce à l’expérience acquise durant la première année, ainsi que dans les autres catégories, nous savons en tout cas qu’il est possible de progresser, si nous parvenons à bien analyser les points faibles et que nous travaillons dur. Après un an, notre groupe est également beaucoup plus fort. »

Les évolutions apportées à la KTM en 2017

Sur le plan technique, le caractère unique du cadre pouvait pourtant sembler osé au départ, du moins vu de de l’extérieur.

« Au début, nous sommes un peu partis d’une feuille blanche, en ayant deux critères en tête : le châssis tubulaire et les suspensions WP, qui font partie de notre identité et à partir de là, nous avons bâti notre MotoGP™, raconte-t-il. Malgré les doutes émis par certains observateurs, nous étions confiants par rapport à nos choix, car nous savons ce qu’il est possible de faire avec. Travailler avec un matériel que nous connaissons réduit le temps de réaction car nous pouvons tout faire nous-même. Ce fut un avantage en 2017 et ça le sera également dans le futur. Certes, vous ne pouvez pas vous inspirer de ce que font les concurrents. Mais nous souhaitons trouver notre propre voie et il semble que que nous soyons en bonne place. »

Dans cette interview, Pit Beirer ne manque pas de souligner par ailleurs le travail accompli par ses pilotes.

« Je pense que nous ne pouvions pas trouver de meilleurs pilotes, indique-t-il. Chacun a fait sa part de travail et il ne faut pas oublier qu’ils ont pris un risque en rejoignant un tout nouveau team car au départ la moto n’était pas très compétitive. Ça demande forcément un certain engagement […] Pol s’est adapté plus rapidement, il a su contourner les problèmes. De son côté Bradley, une fois en confiance, était aussi très fort. Il nous a d’ailleurs permis de sauver la cinquième place au classement constructeur. Mika a également fait un excellent travail. Nous sommes fiers d’eux et nous avons vraiment hâte de les accompagner en 2018. »

Pourrait-on voir ainsi leur contrat prolongé ? « Il n’y a pas encore eu de discussions à ce sujet, répond Pit Beirer. Une chose est sûre, nous débutons avec un bien meilleur package qu’en 2017, donc j’ai vraiment hâte de voir ce que nos pilotes pourront faire en termes de résultats, sans oublier Mika bien sûr. J’ai totalement confiance en eux. Dans l’idéal, j’aimerais poursuivre avec eux dans le futur. »

En attendant, 2018 se présente à eux et Pit Beirer affiche clairement ses objectifs : « L’an dernier, à partir de la deuxième moitié de saison, nous avions commencé à rafler nos premiers Tops 10. Donc la prochaine étape devrait être le Top 5. Je ne parle pas au Championnat, mais sur certaines épreuves ça devrait être possible. »

L’équipe Red Bull KTM Factory Racing reprendra la piste à l’occasion du #SepnagTest, qui se tiendra dès dimanche.

Recommandés