Achat de billets
Achat VidéoPass
News
23 jours ago
By motogp.com

A.Espargaró : « Nous ne sommes pas si loin ! »

Áleix Espargaró concluait le Test de Sepang à la 14e place, mais les écarts demeurent serrés.

Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) retrouvait la piste à Sepang pour le premier Test Officiel de l’année ; trois journées que l’Espagnol jugeait prometteuses malgré cette 14e place au classement combiné. « Je pense que nous avons plutôt bien commencé l’année, déclarait le Catalan, pointé à un peu plus d’une seconde de son compatriote Jorge Lorenzo (Ducati Team). Nous avons bouclé de nombreux tours et mon verdict est positif. J’aime bien cette RS-GP 2018, la répartition des poids, le châssis… tout ça convient davantage à mon style de pilotage. J’ai aussi l’impression de pouvoir freiner plus fort. Après, j’attends de voir le nouveau moteur. J’espère que ce dernier nous permettra de gravir cette étape supplémentaire, car les écarts sont très serrés. KTM et Suzuki ont énormément progressé. Ducati, Honda et Yamaha se partagent quant à eux la tête du classement… Mais nous ne sommes pas si loin ! »

Test done! Good feeling with my new friend, a pleasure RS-GP18 ✊️

Une publication partagée par Aleix Espargaro (@aleixespargaro) le

Confiant, le natif de Granollers ajoutait par ailleurs que son chrono aurait pu être meilleur s’il avait été établi en matinée, au moment où les températures étaient plus fraîches.

« Mardi matin, nous avons manqué l’opportunité de signer un bon chrono car nous avons rencontré un petit souci avec la moto, expliquait-il. En cours d’après-midi, je suis parvenu à tourner en 1’59.9 ; un seul pilote a réussi à rouler plus vite par la suite : Valentino. Nous savons depuis l’an dernier que nous souffrons sur un tour. Mais en terme de rythme de course, je pense que nous sommes plutôt pas mal. »

Plus en retrait niveau classement, Scott Redding reconnaissait de son côté avoir eu plus de mal à s’adapter. L’ex-pilote Pramac se voyait en effet crédité du 23e temps combiné, ce qui ne l’empêchait pas de rester optimiste.

« Nous avons besoin de temps car appliquer les réglages de la moto 2017 à la version 2018 ne s’est pas avéré très concluant pour moi, contrairement à Aleix qui s’est de suite senti à l’aise. J’avais du dribble et quelques problèmes de grip. Du coup nous avons dû expérimenter d’autres pistes afin de trouver les solutions qui me conviennent davantage. Bien sûr, quand vous procédez à de gros changements, il est difficile de trouver son rythme. Malgré tout, j’aurai été en mesure d’améliorer jour après jour, » indiquait le Britannique, qui sera parvenu à gagner l’équivalent de 2.15 secondes au terme de ces trois jours.

« Honnêtement, je suis plutôt satisfait de la façon dont s’achève ce Test, reprenait-il. Ces trois jours étaient d’une extrême importance, tant au niveau de ma compréhension de la moto, que de ma relation avec le team. Les mécaniciens commencent à bien cerner mon style de pilotage et ce que j’aime en terme de réglages. »

Le #SepangTest vu par les teams factory