Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By motogp.com

Viñales, dans la bonne direction ?

Si Viñales effectuait un bond au classement lors de la deuxième journée à Buriram, Rossi rencontrait au contraire plus de difficultés.

Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) pointait seulement au 11e rang à l’issue de la première journée de Test à Buriram. Mais l’Espagnol aura bien su rectifier le tir samedi, en parvenant à boucler un tour en 1’30.274. Lequel le créditait en effet de la quatrième place à un peu plus de trois dixièmes de son compatriote Marc Márquez (Repsol Honda Team). Soulagé, le représentant du team Movistar Yamaha MotoGP expliquait avoir peut-être trouvé un début de solution.

« Ça m’a pris du temps avant de comprendre la direction à prendre avec cette moto, peut-être un peu trop, reconnaissait le Catalan, jusque-là en proie à des soucis de grip à l’arrière. Je ne me sentais pas à l’aise sur la moto, je n’avais pas forcément un bon rythme, mais en toute fin d’après-midi, nous avons procédé à de petites modifications qui semblent avoir porté leurs fruits. C’est peut-être la voie à suivre, nous le confirmerons demain. »

« Je n’ai fait que suivre mon feeling, mon propre setup et je me sens bien. Je peux enfin piloter comme je le souhaite, » ajoutait le natif de Figueres, qui souhaitait toutefois améliorer son rythme.

Tout comme Maverick Viñales, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) aura pu, lors de cette deuxième journée, tester plusieurs pneus Michelin ainsi que différentes configurations électroniques, mais les résultats n’auront pas été aussi probants… L’Italien, qui avait signé le huitième chrono un jour plus tôt, se voyait repoussé en 14e position, à presque une seconde de Marc Márquez. Déçu, ce dernier pointait surtout du doigt l’électronique.

« C’était une journée compliquée, pourtant cette dernière avait plutôt bien débuté, indiquait le transalpin. J’avais bouclé de bons chronos. Et puis par la suite nous avions certaines choses à tester, que sincèrement je n’ai pas trop aimées. Sur le plan de l'électronique et les réglages, je n’ai pas vu de réelles améliorations. Nous devons examiner tout ça avec mon équipe et trouver une autre voie […] Pour moi là où nous perdons le plus c’est d’un point de vue électronique, à l’accélération. Il semble que les autres constructeurs aient été en mesure de trouver un petit plus. Nous avons beaucoup travaillé sur ce point aujourd’hui, mais les conclusions ne sont pas vraiment positives. »

Valentino Rossi dispose encore d’une journée de Test sur le tracé de Buriram, pour tenter de retrouver les avant-postes.

#ThaiTest - Jour 2 : Les réactions des pilotes