Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Kork Ballington sera érigé au rang de MotoGP™ Legend

Le Sud-Africain Kork Ballington rejoindra le hall de MotoGP™ Legends, à l’occasion du Grand Prix d’Australie.

Kork Ballington, qui a décroché la double couronne 250cc / 350cc lors des saisons 1978 et 1979, intégrera le cercle des MotoGP™ Legends lors du Grand Prix d’Australie, prévu en octobre prochain.

Ballington, le pilote qui ne voyait pas les virages

Le Sud-Africain fit sa toute première apparition sur la scène internationale en 1976, dans le cadre du Grand Prix d’Allemagne de l’Ouest 250cc et ce dernier se hissait d’emblée sur la deuxième marche du podium. Mais Kork Ballington allait faire encore plus fort lors de l’épreuve suivante à Barcelone, en allant s’illustrer sur la course 350cc. La série ne faisait alors que débuter… En 1977, de nouveaux podiums - et succès allaient venir s’ajouter au compteur, dans chacune de ces catégories.

Le Sud-Africain fit sa toute première apparition sur la scène internationale en 1976, dans le cadre du Grand Prix d’Allemagne de l’Ouest 250cc et ce dernier se hissait d’emblée sur la deuxième marche du podium. Mais Kork Ballington allait faire encore plus fort lors de l’épreuve suivante à Barcelone, en allant s’illustrer sur la course 350cc. La série ne faisait alors que débuter… En 1977, de nouveaux podiums - et succès allaient venir s’ajouter au compteur, dans chacune de ces catégories.

Mais c’est à compter de 1978 qu’il fut vraiment en mesure de rivaliser pour le titre. Pourtant cette campagne n’avait débuté sur aucun podium. Quelques semaines plus tard, Kork Ballington parvenait finalement à réagir en remportant le Grand Prix d’Autriche 350cc. Et après avoir inscrit deux Tops 10 en France, le natif de Salisbury inscrivait deux victoires au Mugello ; exploit qu’il réédita en Finlande et en République-tchèque. Au total Kork Ballington triomphera quatre fois en 250cc et six en 350cc pour décrocher chacun des titres.

L’année 1979 fut tout compte fait assez similaire : le Sud-Africain domina les débats sur sa Kawasaki et ses sept succès en 250cc, combinés aux cinq autres de la 350cc, lui permirent d’empocher deux nouvelles couronnes d’un coup.

En 1980, Kork Ballington menait ensuite deux autres ‘projets’ de front : la 250cc, où il terminait cette fois vice-Champion du Monde avec cinq victoires à son actif et la 500cc, où il enregistrait plusieurs Top 10. Ses premiers podiums arrivaient tout compte fait un an plus tard en catégorie reine à Assen et à Imatra. À l’issue de la campagne 1982, le Sud-Africain mettait finalement un terme à sa carrière.

Kork Ballington rejoindra la liste des MotoGP™ Legends d’ores et déjà constituée de Giacomo Agostini, Mick Doohan, Geoff Duke, Wayne Gardner, Mike Hailwood, Daijiro Kato, Eddie Lawson, Anton Mang, Ángel Nieto, Wayne Rainey, Phil Read, Jim Redman, Kenny Roberts, Jarno Saarinen, Kevin Schwantz, Barry Sheene, Marco Simoncelli, Freddie Spencer, Casey Stoner, John Surtees, Carlo Ubbiali, Alex Crivillé, Franco Uncini, Marco Lucchinelli, Randy Mamola et le regretté Nicky Hayden.

Kork Ballington :
« Je suis submergé par les émotions, j’ai d’ailleurs passé ma journée à me remémorer mon parcours depuis ma tendre enfance, où j’étais animé par l’envie d’intégrer ce milieu et je me suis laissé embarquer jusqu’à réaliser les effets positifs que ça avait encore sur ma vie d’aujourd’hui. Je suis très honoré de rejoindre ce cercle de légendes. Au cours de ma carrière, j’ai juste tenté de donner le meilleur de moi-même, tout en honorant les valeurs de notre sport. Je n’aurais jamais pensé obtenir une telle reconnaissance [...] Cette intronisation au rang de MotoGP™ Legend promet d’être un moment fort, ce sera un plaisir d’y assister lors du prochain Grand Prix d’Australie. J’y emmènerai ma femme, qui a toujours été présente à mes côtés. Nous sommes mariés depuis près de 40 ans. Merci beaucoup, je suis très touché. »

Recommandés