Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

HJC Helmets Grand Prix de France : le décompte est lancé !

Dans très exactement 60 jours, le MotoGP™ fera escale au Mans pour le #FrenchGP, dont la présentation avait justement lieu mercredi à Paris.

Toute l’équipe de PHA était réunie, mercredi sur les quais de la Seine, pour la présentation du HJC Helmets Grand Prix de France 2018 ; un événement important puisqu’il s’agira de la 25e édition organisée par la structure de Claude Michy. Laquelle se tiendra cette année le week-end des 18, 19 et 20 mai sur le circuit Bugatti.

La présentation, animée par Rémy Tissier, débuta sur un discours du promoteur Claude Michy qui, tout en remerciant l’ensemble de ses partenaires, exposaient les grandes lignes de cette cinquième épreuve du calendrier MotoGP™, qui avait accueilli pas moins de 105 000 spectateurs en 2017.

La fan zone sera ainsi maintenue, tout comme le show mécanique, la rencontre avec les pilotes, ainsi que les concerts. Cette année encore, certaines portions d’autoroute seront gratuites pour les motards (sont concernées les A11, A28, A81 et A85) et des relais seront mis en place. Les spectateurs auront aussi la possibilité de participer à un tirage au sort pour célébrer ce 25e anniversaire avec de nombreux lots à gagner, parmi lesquels une Ducati Monster 821. À noter qu’une 14e tribune, d’une capacité de 1750 places, a été installée durant l’hiver pour répondre à la très forte demande et que la ligne de départ a été avancée de 145 mètres pour permettre au public de mieux voir (cela ne change en rien la ligne de chronométrage).

Jacques Bolle (Président de la Fédération Française de Motocyclisme) et Pierre Fillon (Président de l’Automobile Club de l’Ouest) n’ayant pas pu faire le déplacement, tous deux avaient également tenu à enregistrer un message, dans lequel chacun rappelait l’importance d’un tel événement en France.

La parole fut ensuite donnée à nos trois représentants tricolores Johann Zarco, Fabio Quartararo et Jules Danilo, qui étaient accompagnés pour l’occasion d’Andrea Iannone. Allaient également se relayer au micro : Sébastien Poirier (Directeur Général de la FFM), Frédéric Lénart (Directeur Général de l’ACO), Jérôme Papin (Responsable de l’Antenne Eurosport), Laurent-Éric Le Lay (Directeur des Sports chez France Télévisions), Laurence Etoubleau (Directrice Marketing chez Ducati), Damiano Zamana (Directeur des Programmes de la FIM), sans oublier Stéphane Paulus (Association Handi Free Riders) et Emiliano Malagoli (Di Di Diversamente Disabili), qui revenaient sur le succès rencontré par la toute première édition de l’épreuve handisport. Cette course sera d’ailleurs reconduite cette année (samedi 19 mai 17h45) et deux autres manches viendront s’ajouter à Magny-Cours et au Mugello.

Claude Michy (Promoteur du Grand Prix de France) :
« Notre objectif est de satisfaire avant tout le public, que les courses soient magnifiques et que Johann gagne (rires). Nous essayons toujours de faire le maximum pour le public, car c’est important de l’accueillir dans les meilleures conditions. Nous sommes déjà dans des affluences très élevées, alors ce qui importe c’est surtout le côté qualitatif. Et comme c’est le 25e anniversaire, nous avons mis en place un jeu, qui permettra à un spectateur de gagner entre autres une Ducati Monster […] Nous n’avons absolument pas peur d’une éventuelle concurrence avec la F1 en France, au contraire, ce retour est une très bonne nouvelle. Ça montre que les sports mécaniques reviennent à la mode. »

Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) :
« En 2017, le week-end avait été exceptionnel, pourtant il n’avait pas été facile à gérer. Le fait d’arriver en pleine puissance nous incite à attaquer encore plus. Après ma chute du samedi matin, je n’étais pas forcément bien. Mais par la suite je me suis décontracté et on a vu le résultat : première ligne et podium ! Ce Grand Prix de France avait été finalement une belle leçon […] Décrocher ma première victoire au Mans serait fantastique, si ça arrive avant tant mieux. Ceci étant, la situation est assez différente comparé à la saison passée. Je suis nettement plus compétitif dès la première course : malgré ce problème de pneu, j’étais devant. Ce n’est que partie remise ! Après il ne faut pas se focaliser seulement sur la victoire, le but final est de jouer un titre en MotoGP™. Et pour avoir une chance d’y arriver, il faut triompher sur des épreuves. Mais étape par étape, nous vivons un rêve. »  

Fabio Quartararo (Beta Tools Speed Up Racing) :
« C’est toujours un moment important, une certaine excitation règne et d’un autre côté il y a aussi un peu de pression. Nous avons tout le public derrière nous, ça nous encourage mais parfois ça nous mène aussi à la faute. »

Jules Danilo (Nashi Argan SAG Team) :
« J’étais tombé lors des trois premières éditions, à cette époque il y avait un peu de pression. Mais la saison dernière, tout s’était bien passé. J’étais vite aux essais, au warm-up et j’avais fait un beau Grand Prix. De mémoire, il y avait eu un gros crash dans le premier tour et j’avais terminé septième. Je suis content de rouler au Mans, j’ai hâte d’y être. »

Envie de venir soutenir nos Français au Mans ? Procurez-vous vos entrées sur la billetterie MotoGP™.

Recommandés