Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

Bartholemy : « Rien n’est encore décidé pour 2019 ! »

Tout en revenant sur le #QatarGP, Michael Bartholemy disait n’avoir encore rien décidé sur le choix du motoriste qui les équipera dès 2019.

La grille 2018 du MotoGP™ accueille cinq rookies, parmi lesquels Franco Morbidelli et Tom Lüthi. Engagés sous les couleurs du team EG 0,0 Marc VDS, ces derniers se classaient respectivement 12e et 16e du #QatarGP. motogp.com a donc souhaité recueillir les impressions du Team Principal Michael Bartholemy. Dans cette interview, le Belge évoque également la prestation de ses deux pilotes Moto2™ Joan Mir et Álex Márquez. Pour ce qui est du motoriste qui sera associé à son équipe ces prochaines années, rien n’est en revanche décidé.

Comment s'en sont sortis les rookies en plein désert qatari?

Quel bilan tirez-vous du #QatarGP ?
« Je suis très content de ce week-end au Qatar. Franco a fait une très belle course. Il se classe 12e juste derrière mes deux anciens pilotes, qui plus est avec la même moto. Pour une première, c’est plus tôt mal, sans compter qu’il termine meilleur rookie. C’est dommage de passer aussi près des points avec Tom, mais cette petite erreur avec Álvaro nous a coûté du temps. Son rythme était toutefois meilleur que Franco par la suite. Pour moi, c’est prometteur, d’autant plus que Losail n’est pas forcément un circuit qui convient à la Honda. J’aborde donc le prochain Grand Prix avec plein d’espoirs. »

Est-ce que vous avez ressenti une pression particulière chez vos pilotes en amont de cette épreuve ?
« Ils étaient un petit peu nerveux, forcément il s’agissait de leur première course en MotoGP™. Je me souviens vendredi soir, j’étais en voiture avec Franco et il me disait qu’il était nerveux. Même chose pour Tom. Après la course, nous avons rediscuté de ce moment sur le chemin du retour et on en rigolait. »

Que peut-on attendre du coup du prochaine Grand Prix en Argentine ?
« Nos objectifs restent les mêmes. J’ai toujours dit que j’aimerais voir mes pilotes dans les points à chaque course et aujourd’hui je pense que c’est réalisable. Nous étions également tout près du Top 10. Mais sur des épreuves outre-mer comme Termas de Río Hondo, il s’agit surtout de rallier l’arrivée parmi les 15 premiers. »

Il y a quelques jours, vous avez déclaré que vous attendriez d’avoir ‘toutes les offres sur la table’ avant de décider qui motorisera EG 0,0 Marc VDS en 2019. Avez-vous avancé dans votre réflexion ?
« Oui, nous avons grandement avancé en marge du #QatarGP. Nous avons eu plusieurs réunions et c’était important que Marc y assiste. La situation est désormais un peu plus claire, mais nous n’avons rien de décidé ! Il nous manque encore quelques éléments. J’ai dit que j’aimerais prendre une décision aux environs de la fin mars – début avril. Nous sommes sur la bonne voie. »

Speedweek a dit que ça se jouait entre Yamaha, Honda et Suzuki. Confirmez-vous cette information ? Une tendance se dégage-t-elle tout de même entre ces trois constructeurs ?
« Je confirme. Ceci étant nous ne sommes pas encore en mesure d’affirmer quoi que ce soit. Comme je l’ai dit, nous avons une idée plus précise de ce que nous propose chacun d’eux. Mais il nous faut encore un peu de temps, pour comprendre dans quelle direction nous sommes en train d’aller. »

Êtes-vous satisfait des performances d’Álex et Joan en Moto2™ ?
« Je suis très content. Álex a dominé deux séances d’essais libres en plus des qualifications, avant de connaître ce problème de frein en course. Fort heureusement, il a pu rester sur ses roues. C’est dommage car je pense qu’il y avait un moyen de jouer la victoire, nous avions réduit l’écart sur Baldassarri. Il inscrit des points malgré tout, ça reste le plus important. Pour sa part, Joan manquait de temps de piste à cause des mauvaises conditions météo qui ont impactées les Tests, sans compter qu’il n’avait jamais roulé au Qatar avec la Moto2™… Pour être honnête, nous avons eu un peu de mal vendredi et samedi. Du coup samedi soir, nous avons décidé de ‘retourner la moto’. Après tout il n’y avait plus rien à perdre, il était 21e sur la grille de départ. Et ça a payé ! Il s’est classé neuvième du warm-up et a gagné pas moins de 10 places en course. Pour moi c’est une belle performance. En tout cas, notre base était déjà bien meilleure dimanche soir, comparé à celle que nous avions lors de notre arrivée au Qatar. »

Moto2™ : Á. Márquez s'adjuge la première pole de l'année

Quels seront leurs objectifs pour l’Argentine ?
« Álex aime bien ce circuit, il l’a prouvé l’an passé en se bagarrant avec Franco aux avant-postes. Malheureusement à quatre virages de la fin, il était tombé. Je pense qu’il faudra de nouveau viser un podium avec lui. Concernant Joan, je pense qu’il est tout à fait capable de terminer dans le Top 10 au vu de sa prestation du Qatar. »