Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By motogp.com

Le rôle des Commissaires FIM expliqué par Vito Ippolito

Le Président de la FIM a accordé une interview dans laquelle il explique ce qui a changé depuis 2016 en termes de procédure disciplinaire.

Tags MotoGP, 2018

À la suite d'un processus amorcé en 2016, les Commissaires de la FIM assument dorénavant les sanctions disciplinaires, tandis que la Direction de Course se charge de la gestion de la course. Pourquoi une telle décision ?
Vito Ippolito, Président de la FIM : « Ces dernières années, nous réfléchissions à comment améliorer la gestion des courses en MotoGP™. Par le passé, la Direction de Course avait toute la responsabilité, qu’il s’agisse de la course en elle-même ou des pénalités infligées aux pilotes. Et puis nous avons pensé préférable de séparer ces deux domaines, d’une part car la Direction de Course est très occupée. Elle doit décider de comment placer la grille, de lancer une course en configuration ‘wet’ ou ‘dry’, du moment où présenter un drapeau rouge… et de nombreux autres points. D’autre part, la façon d’aborder l’événement est totalement différente. Un juge n’a pas les mêmes fonctions qu’un Directeur de Course. »

Ippolito fait un point sur l'arbitrage en MotoGP™

Quel est le rôle des Commissaires FIM et comment sont-ils choisis ?
« Ce sont des experts et leur travail consiste seulement à pénaliser. Je peux également ajouter qu’après chaque course, il y a une analyse de ce qu’il s’est passé […] Nous avons de nombreux commissaires, un peu plus de 20 pour chaque Championnat. Mais dans le cas précis du MotoGP™, il s’agit d’un cercle assez restreint, avec un permanent et les autres tournent. »

Quels sont les avantages d’une telle structure ?
« Comme je l’ai dit, la Direction de Course est très occupée. Elle n’a pas suffisamment de temps pour gérer la course et pénaliser. Nous pensions qu’en séparant ces deux structures, nous aurons de meilleurs résultats. La justesse avec laquelle les pénalités sont infligées est très importante. C’est pour cette raison que nous avons pris une telle décision et que depuis l’an passé, les Commissaires de la FIM sont responsables de toutes les pénalités en MotoGP™. »

Recommandés