Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By motogp.com

Conférence de presse – Austin : Ce qu’ont dit les pilotes

Cal Crutchlow, nouveau leader au Championnat, présidait cette troisième conférence de presse de l’année à Austin.

Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Jack Miller (Alma Pramac Racing) étaient réunis à Austin pour cette troisième conférence de presse pré-GP.

Americas GP : La conférence de presse

Cal Crutchlow ouvrait le bal en tant que leader au Championnat ; situation que la Grande-Bretagne n’avait d’ailleurs plus connu depuis Barry Sheene en 1979. À ce sujet, le pilote du team LCR Honda se disait très fier, tout en étant conscient de n’être qu’en début de saison.

« Je ne sais pas si j’ai fait taire les critiques, mais oui, ne doutez pas de moi. Je pense que nous méritons cette place au Championnat car mon équipe fait un excellent travail. Nous avons réalisé un très bon début de saison, que ça soit durant les tests ou en course. Nous avions un bon rythme en Argentine, j’espère que nous parviendrons à le conserver. Pour le moment, nous menons les classements pilotes et équipes, ceci étant il en sera peut-être tout autre à Valence. Alors nous prendrons les choses comme elles viendront, nous ajusterons nos attentes au fil des virages car tout ne se passe pas toujours comme on l’aurait souhaité. Mais oui, ça fait plaisir d’être aussi compétitif que les pilotes officiels, c’est bon pour le Championnat. »

Crutchlow : « Nous méritons notre statut de leader »

Ce fut ensuite au tour d’Andrea Dovizioso de prendre la parole. Classé ‘seulement’ sixième du GP d’Argentine, l’Italien sera parvenu à limiter la casse puisque le voici pointé au second rang, trois petites unités derrière le leader.

« Terminer sixième quand vous désirez vous battre pour le Championnat ne nous enchante pas. Nous n’avions pas le rythme comparé à Jack, preuve que nous n’avons pas forcément travaillé de la meilleure des manières. Mais les conditions étaient délicates et beaucoup ont souffert. Au final, nous avons été chanceux d’inscrire autant de points, car ils nous permettent d’être bien placés au Championnat […] Nous devons nous battre pour le podium ou le Top 5 et jouer la victoire lorsque c’est possible. Je pense que cette année sera différente comparé à 2017, car de nombreux pilotes sont rapides. Autant dire que vous devrez aborder les épreuves les unes après les autres. »

Dovizioso : « Nous avons été chanceux en Argentine »

La troisième marche du podium est quant à elle occupée par Johann Zarco, un rang que le Français entend bien conserver.

« Ça fait plaisir de figurer sur le podium dès la deuxième course et d’être aussi proche de la victoire. Dans le dernier tour, j’étais dans le sillage de Cal et je pensais pouvoir gagner, mais les conditions n’étaient pas évidentes. Alors cette deuxième place était la meilleure des solutions. Je suis également heureux d’occuper la troisième place du général. Seules deux épreuves ont été disputées, beaucoup de choses peuvent se passer, mais c’est bien. Finalement ce résultat confirme celui du Qatar […] Austin est un circuit où Marc est généralement très fort. Mais pourquoi ne pas continuer de rêver et se battre pour un podium. Après tout j’ai un an d’expérience derrière moi, je comprends davantage la moto. »

Zarco : « Ravi d’occuper la troisième place au Championnat »

Maverick Viñales, quatrième du Championnat, fut le suivant à s’exprimer et l’Espagnol se montrait plutôt optimiste.

« Ces deux épreuves nous ont permis de comprendre plein de choses. Il était important de ne pas chuter et d’inscrire des points. Durant la deuxième moitié de la course, je me sentais d’ailleurs beaucoup mieux. Nous devons à présent réaliser de meilleures qualifications... Mais je suis confiant, je me suis toujours montré rapide par le passé à Austin. Je suis impatient de prendre la piste pour voir si nous pouvons progresser davantage. Nous ne sommes pas encore totalement prêts, j’ai beaucoup souffert cet hiver pour trouver le bon feeling. J’ai commencé à être à l’aise dans le dernier tour à Losail. Nous devons donc continuer de travailler. Je pense que si nous améliorons quelques détails, nous pouvons être aussi redoutables que l’an passé. »

Viñales : « Nous pouvons être aussi forts qu’en 2017 »

Álex Rins, auteur de son tout premier podium en Argentine, confiait lui aussi entretenir de bons espoirs sur ce tracé.

« Nous avons fait du bon travail durant la pré-saison, résultat notre moto est bien plus compétitive. Le week-end fut parfait en Argentine, un peu comme au Qatar si ce n’est que je m’étais fait piéger. Nous avons grandement progressé comparé à la saison passée. Je suis également plus expérimenté. Je suis impatient de débuter, car c’est l’un de mes circuits préférés, j’y ai de bons souvenirs. Quoi qu’il en soit, nous devons nous maintenir au même niveau, travailler dur dès le début en essayant de figurer parmi les dix premiers en vue des qualifications... »

Rins : « Le week-end parfait en Argentine »

Pour Jack Miller, longtemps installé en tête en Argentine, la partie est également remise.

« Je suis frustré, mais en partie satisfait. Ce fut un week-end positif pour nous. J’ai retrouvé le feeling que j’avais en Thaïlande et en Malaisie, car au Qatar, nous n’étions pas suffisamment compétitifs. La course fut pourtant loin d’être évidente. J’ai mené une bonne partie de l’épreuve avec les autres derrière moi et puis je me suis fait surprendre à un endroit plus humide. Cette erreur m’a couté le podium. Je m’en suis voulu durant la semaine, mais je pense avoir beaucoup appris […] Il y a tellement des pilotes compétitifs que vous ne pouvez douter de personne. Des équipes indépendantes qui gagnent et dominent le podium... ça va aller de mieux en mieux au fur et à mesure de la saison. »

Miller : « Cette tâche humide m’a coûté le podium »

Recommandés