Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

Chute, pole et sanction : la folle journée de Márquez

Le poleman Marc Márquez, jugé coupable d’avoir gêné Maverick Viñales dans son tour rapide, partira finalement de la quatrième place.

Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui a remporté chacune des courses disputées à Austin depuis 2013, aura une nouvelle fois fait le show en qualifications. Alors qu’il était sur le point d’améliorer son propre chrono de référence, le Champion du Monde Marc Márquez partait en effet à la faute dans le virage 13. Mais comme en 2015, le pilote du team Repsol Honda se précipita au box pour enfourcher sa deuxième moto et enfoncer le clou avec un tour en 2’03.658 ; un chrono qui était censé lui offrir une sixième pole position consécutive au Texas.

Márquez : « Il faudra compter sur Maverick demain »

« Nous avons fait une belle avancée comparée à hier, je me sens encore mieux sur la moto ; ce qui m’a d’ailleurs permis de faire preuve de régularité dans mes chronos, se félicite le Catalan. En qualifications, je suis tombé et puis je suis revenu avec ma deuxième moto. Même si cette dernière était réglée différemment, je pouvais rouler vite. Je suis content de mon rythme et de cette pole. »

Oui mais voilà l’Espagnol a également gêné un de ses adversaires en piste : Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) alors que ce dernier était dans un tour rapide. Et après investigation, Marc Márquez allait écoper de trois places de pénalité sur la grille, ce qui le positionne désormais en deuxième ligne aux côtés de Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Jorge Lorenzo (Ducati Team). Navré de cet incident, le pilote ibérique raconte avoir ralenti pour ne pas avoir à revenir sur Andrea Iannone, qui aurait pris sa roue.

Pourquoi Márquez a-t-il ralenti après sa chute ?

« À vrai dire j’étais davantage focalisé sur Andrea Iannone. Quand j’ai entendu une moto arriver derrière moi, je me suis écarté aussi vite que possible, mais trop tard, j’ai gêné Maverick, ce qui m’a valu trois places de pénalité. Mais la course c’est demain et puis j’ai eu la pole, j’ai eu la montre, » concluait-il avec humour.

Quand Márquez a tenté de semer Iannone à Phillip Island

Alors Marc Márquez pourra-t-il prendre sa revanche dimanche ? Réponse demain !

Recommandés