Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 heures ago
By motogp.com

Miller a couru avec une blessure à l’épaule

Jack Miller, qui souffrait d’une fêlure à l’épaule droite, fut tout de même en mesure de franchir la ligne d’arrivée au neuvième rang !

Jack Miller (Alma Pramac Racing), qui avait décroché la pole position et fait le spectacle en Argentine, connut des qualifications plus compliquées au Texas ; preuve en est l’Australien ne s’élançait cette fois que de la 18e place.

Mais en course, le représentant du team Alma Pramac Racing fut en mesure de remonter progressivement au classement. Revenu au contact de Tito Rabat (Reale Avintia Racing) et de Jorge Lorenzo (Ducati Team), Jack Miller allait parvenir à les doubler avant de commettre un petit écart dans l’ultime boucle, erreur qui permit à Tito Rabat de reprendre l’ascendant sur lui. Ce dernier devait de fait se contenter d’une neuvième position.

« Cette course ne s’annonçait pas évidente car je partais de la 18 place, reconnaissait-il. Au final, j’aurais gagné presque 10 positions. C’était assez compliqué, le premier tour fut très animé, qui plus est ici, sur ce tracé où les virages sont assez étroits. Doucement mais sûrement je suis tout de même parvenu à me frayer un passage pour remonter au classement. J’ai rattrapé Jorge et Tito, j’ai essayé de les suivre en gérant mes pneus au mieux. Sur la fin, j’ai tenté de me détacher mais Tito a réussi à me suivre. J’ai commis une petite erreur à un tour de la fin, ce qui lui a permis de revenir à ma hauteur. Nous avons commencé à nous battre, au final il termine devant moi. Mais je pense qu’après tant de difficultés rencontrés ce week-end, je pense que nous pouvons être plutôt contents du résultat, même si nous espérions forcément un peu plus. »

Miller, un autre héros du GP des Amériques

Et Jack Miller peut se montrer d’autant plus satisfait puisque quelques jours plus tôt, ce dernier s’était blessé en faisant du VTT… Bilan : quelques contusions, une petite déchirure musculaire, une fêlure au niveau de la clavicule droite, qu’il avait pris le soin de cacher durant le week-end.

« Ce week-end j’ai couru avec une blessure à l’épaule, ça n’était pas facile, sans compter que c’est un tracé avec énormément de changements de direction, confiait-il. J’ai juste besoin d’un peu plus de jours pour récupérer correctement et ça devrait le faire. »

Recommandés