Achat de billets
Achat VidéoPass
News
1 jour ago
By motogp.com

Partie remise pour Zarco, Dovizioso et Iannone !

Ce Grand Prix de France n’aura décidément pas souri à ces trois hommes, alors que le potentiel était là…

Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) : Ces trois hommes, qui occupaient respectivement les 2e, 4e et 5e places au Championnat en arrivant dans la Sarthe, étaient très attendus ce dimanche. Ces derniers avaient à vrai dire affiché un fort potentiel lors des qualifications. Malheureusement leur course ne se sera pas tout à fait déroulée comme prévu. Alors que s’est-il passé ? Explications avec chacun d’eux à commencer par Johann Zarco.

Le rêve s'envole pour Zarco...

Le représentant du team Monster Yamaha Tech3, qui restait sur une série de 21 courses consécutives dans les points, partait en pole position de son épreuve nationale : une grande première pour un tricolore en catégorie reine depuis 30 ans ! Ce dernier rêvait de devenir le premier Français à triompher au Mans en MotoGP™, mais tous ses espoirs s’envolèrent au septième tour dans le Garage Vert, alors qu’il occupait la deuxième place derrière Jorge Lorenzo.

Zarco : « C’est dommage mais je le prends comme une leçon »

« Ce fut une course difficile. Je n’ai pas forcément pris un bon départ, mais par chance j’ai pu récupérer pal mal de positions dans la première chicane, raconte-t-il. Mais je me suis ensuite retrouvé derrière Jorge et c’était presque impossible de le passer, je perdais du temps. Sans quoi j’aurais peut-être pu trouver mon rythme. Marc m’a doublé dans la foulée, je ne pouvais pas me permettre d’attendre, sinon je risquais de perdre encore plus de positions. C’est pour cette raison que j’ai immédiatement tenté de répliquer. Et au niveau du Garage Vert, je suis entré un peu trop fort et avec le plein d’essence, la moto était encore assez lourde. J’ai essayé de prendre le virage, mais j’ai perdu l’avant. Je ne m’attendais pas à tomber. C’est vraiment dommage que ça arrive ici, devant mon public. Ceci étant, je dois le prendre comme une leçon. J’aurais dû mieux analyser la situation car j’aurais pu avoir le rythme, mais au lieu de ça je me suis retrouvé à attaquer. Je crois qu’aujourd’hui je n’avais pas autant de marge de manœuvre. »

Mais pour Johann Zarco pas question de rester sur une note négative…

« Je pense que chaque jour je me rapproche un peu plus de la victoire, indique-t-il. Ça reste compliqué avec les Ducati et les Honda, mais je veux garder cet objectif en tête car c’est aussi ce qui me motive. »

Dovizioso : « Une erreur inacceptable »

Andrea Dovizioso aura lui aussi joué de malchance. L’Italien, parti de la cinquième place, venait pourtant de s’emparer des commandes au détriment de son coéquipier Jorge Lorenzo (Ducati Team), lorsqu’un drame arriva dans la courbe de la Chapelle. Cinq tours s’étaient seulement écoulés. À l’arrivée, le transalpin faisait son mea culpa.

« C’est inacceptable de faire ce genre d’erreur, surtout quand vous êtes plus rapide que les autres, reconnaît l’Italien. D’habitude ça ne me ressemble pas. Je suis allé un peu large, l’arrière de la moto s’est mis à bouger mais à vrai dire je ne m’attendais pas à perdre l’avant. Je suis très déçu autant pour moi que pour le team. Nous avions fait un excellent travail, car en début de week-end nous étions assez loin, mais séance après séance nous avions progressé. Nous avions tout fait parfaitement, la moto fonctionnait à merveille ce dimanche. C’était une journée où nous pouvions inscrire beaucoup de points. »

Mais comme pour Johann Zarco, Andrea Dovizioso reste convaincu de son potentiel.

« Ceci étant nous étions une nouvelle fois très rapides et c’est ce qui importe. Nous avons les moyens de récupérer ces points perdus, donc je reste confiant au Championnat. Je pense que nous pouvons être compétitifs sur tous les circuits et notamment au Mugello. »

Autre malheureux du jour : Andrea Iannone. Le pilote du team Suzuki Ecstar, qui restait sur deux podiums consécutifs, se sera d’ailleurs fait piéger au même endroit que son compatriote, si ce n’est dans le premier tour.

« Je suis bien évidemment déçu de cette course car ce dimanche, je pense que nous avions un très bon rythme, déclare-t-il. J’avais pris un bon départ et arrivé au virage 5, j’ai perdu l’arrière. Cette chute est assez étrange […] Andrea et Johann ont connu le même sort que moi. C’est malheureusement la triste réalité. La prochaine course se tiendra sur mes terres, ça sera une motivation supplémentaire. Le plus important est de revenir plus fort. »

Partie remise donc pour ces trois là dans deux semaines, sur la piste cette fois du Mugello.

Recommandés