Achat de billets
Achat VidéoPass
News
30 jours ago
By Nick Harris

Márquez – Stoner : Même combat !

Nick Harris compare Márquez et Stoner, qui comptent 38 victoires chacun et qui ne se sont pas laissés déstabiliser par un homme : Rossi.

Il y a tout juste une semaine, j’étais en visite dans la magnifique ville de Rome et à chaque fois que je fermais les yeux, il me venait cette image du Colisée avec un empereur Valentino Rossi et deux gladiateurs prêts à le défier, sous une foule d’encouragements : Marc Márquez et Casey Stoner ; deux hommes appartenant à une classe très distincte de guerriers.

Retour à la réalité, avec l’arène des temps modernes : les circuits et c’est au Mans que se tenait le dernier combat. Marc Márquez y domina assez nettement, inscrivant alors sa troisième victoire consécutive ; un triomphe qui lui permet de prendre une confortable avance au Championnat, une option vers un cinquième titre mondial en MotoGP™. L’Espagnol revient aussi au niveau de Casey Stoner avec 38 succès, lui qui avait été sacré sous les couleurs de Ducati et de Honda avant de se retirer prématurément.

Marc et Casey sont arrivés à des époques différentes, mais ils ont un point commun : celui d’avoir défier Valentino Rossi et contrairement à certains, ces deux-là ne se sont pas laissés déstabiliser, prêts à tout pour le renverser de son trône. En dehors de la piste, ils ont des caractères bien différents, mais en piste ils sont animés par cette même détermination.

Leurs records sont assez similaires. Marc Márquez a remporté 38 courses du MotoGP™ en 95 courses disputées toute pour le compte de Honda. Le compteur de Casey Stoner affiche quant à lui 115 épreuves en catégorie reine, 23 succès chez Ducati et 15 chez Honda. L’Australien a décroché en revanche deux podiums de plus (69 pour être exact). Mais s’il a bien un domaine dans lequel les deux hommes se distinguent, c’est au niveau du nombre de chutes. Sans surprise, Casey Stoner est parti à la faute 61 fois en sept ans, alors que Marc Márquez en est déjà à 89. Et encore on ne compte pas toute les fois où il s’est sauvé de situations totalement inespérées.

Recommandés