Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Fin des essais privés à Montmeló

Les pilotes du MotoGP™ ont cette fois disposé d’une météo clémente pour cette deuxième et dernière journée d’essais privés à Montmeló.

Tags MotoGP, 2018

Si la pluie était venue perturber la première journée d’essais privés à Montmeló, c’est en revanche un grand soleil qui attendait les pilotes en ce mercredi. Toutes les équipes présentes étaient ainsi en piste, à savoir : Movistar Yamaha MotoGP, LCR Honda, Ducati, Reale Avintia Racing, Monster Yamaha Tech3, Red Bull KTM Factory Racing, Team Suzuki Ecstar et Aprilia Racing Team Gresini. Sans surprise, les chronos étaient d’ailleurs plus rapides que la veille, après seulement quelques minutes de roulage.

Support for this video player will be discontinued soon.

Deuxième journée d'essais privés ensoleilée à Montmeló

Pour les équipes n’ayant pas roulé mardi, il s’agissait de s’acclimater au nouvel asphalte, ainsi qu’au virage 13, lequel ayant repris son tracé initial. Par ailleurs l’équipe Movistar Yamaha MotoGP avait fait savoir qu’elle se focaliserait sur les nouveaux pneus présentés par Michelin, un programme assez similaire à celui de Monster Yamaha Tech3 et de Reale Avintia Racing.

LCR Honda expérimentait pour sa part différents setups avec un Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), encore quelque peu froissé par sa chute de la Q1. Le Britannique portait une attention toute particulière aux parties électronique et aérodynamique. Takaaki Nakagami a de son côté enchaîné les tours pour trouver ses marques avec le nouvel asphalte. Suzuki était quant à elle concentrée sur le châssis, tandis que les KTM et Aprilia poursuivaient son travail du mardi.

La journée aura en tout cas été marquée par plusieurs chutes à commencer par Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), parti à la faute dans le virage 2 ; courbe dans laquelle Xavier Siméon (Reale Avintia Racing) se fera lui aussi piéger un peu plus tard. Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) commit une erreur dans le virage 7, mais tous sont indemnes. En revanche, Tito Rabat (Reale Avintia Racing) eut moins de chance. Parti au tapis dans l’ultime droit, l’Espagnol fut conduit à l’Hôpital Quiron Dexeus pour un examen ; se plaignant de très fortes douleurs au coude gauche. Sa moto aura d’ailleurs pris feu.

En termes de chronos, Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) dominait la hiérarchie avec un tour en 1’39.974. Le Catalan devançait Johann Zarco (Monster Yamaha MotoGP) pour un peu plus d’un quart de seconde et Jorge Lorenzo (Ducati Team) suivait à tout juste six millièmes du Français. Cal Crutchlow et Andrea Dovizioso (Ducati Team) signaient respectivement les quatrième et cinquième temps. Marc Márquez (Repsol Honda Team) se classait sixième ; Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team) et Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) complétaient le Top 10.

Mise à jour : Tito Rabat souffre d’une déchirure musculaire de 3 cm. Les docteurs Mir et Charte ont toutefois estimé que cette blessure ne nécessitait pas d’opération. L’Espagnol, qui doit laisser son bras gauche au repos, a été autorisé à sortir de l’Hôpital Quiron Dexeus. Ce dernier espère être présent au Mugello.

Recommandés