Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

Du jaune, du rouge : quelle couleur règnera au Mugello ?

Le MotoGP™ débarque en Italie, pour la sixième épreuve du calendrier ; un rendez-vous attendu des Ducatistes et des fans de Valentino Rossi

Chaque année, à la même période, une marée jaune envahie les collines toscanes pour acclamer un homme : Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), récemment récompensé d’un Top 3 au Mans.

GP d'Italie : Choisissez votre couleur !

Arrivé au pied du podium la saison passée, l’Italien reste le maître incontesté du circuit avec neuf victoires à son actif, dont sept inscrites en MotoGP™ (de 2002 à 2008). Sous l’ère MotoGP™, cette piste a d’ailleurs souvent réussi à Yamaha. La marque aux diapasons y a en effet inscrit dix succès depuis 2002. Ceci étant, la tâche ne n’annonce pas simple pour le pilote du team Movistar Yamaha et pour cause, ce dernier est devancé par trois hommes au classement général, dont un qui semble clairement au-dessus du lot en ce moment… Marc Márquez (Repsol Honda Team).

Où dépasser au Mugello?

L’Espagnol n’a plus triomphé au Mugello depuis 2014, mais sur un tracé du Mans qui jouait pourtant guère en sa faveur, ce dernier inscrivait son troisième succès consécutif, prenant également une sérieuse option au Championnat, puisqu’au bout de cinq courses son avance s’élève déjà à 36 unités.

Résumé : Márquez triomphe et prend le large

Le second ? Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP). Sa M1 est encore en proie à des problèmes de grip, mais à la différence des autres, le Catalan n’a pas commis d’erreur ; ce qui lui permet d’être aussi bien placé au classement général.

Le rêve s'envole pour Zarco...

Les écarts demeurent toutefois très serrés derrière comme en témoigne ce petit point qui le sépare actuellement de Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). Le Français recule d’un rang après cette erreur commise dans le septième tour de son épreuve nationale, qu’il débutait pourtant depuis la pole position. Il s’agissait là de son premier résultat blanc en 21 courses, mais passé le stade de la déception, ce dernier repartira en quête de sa première victoire.

Qui évoluera aux côtés de Dovizioso chez Ducati ?

Gare également aux pilotes Alma Pramac Danilo Petrucci et Jack Miller, actuellement cinquième et sixième au Championnat ! L’un comme l’autre affiche une très grande forme ces temps-ci… à vrai dire tous deux convoitent un même guidon, celui de Jorge Lorenzo au sein du team officiel. Et sur les terres de Ducati, chacun aura plus que jamais à cœur de se mettre se mettre en avant. À ce petit jeu, Danilo Petrucci dispose d’une légère avance car le transalpin figurait sur le podium de la précédente édition du GP d’Italie et ce dernier en a signé un autre récemment au Mans !

Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) demeure lui aussi en embuscade, malgré sa chute du Mans ; une erreur qui survenait après deux Tops 3 consécutifs de sa part. Mais ce dimanche le représentant Suzuki évoluera à domicile… une motivation supplémentaire !

Crutchlow, une nuit à l'hôpital et ça repart !

Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), auteur d’une remarquable huitième place alors qu’il avait passé la nuit à l’hôpital du Mans, suit quelques longueurs derrière, au coude à coude avec un certain Andrea Dovizioso (Ducati Team). L’Italien, qui reconnaissait sa faute, a perdu du terrain, mais au Mugello, ce dernier pourra compter sur la ferveur des ducatistes ; sans compter qu’il est le dernier vainqueur en date sur cette piste ! C’est d’ailleurs à ce moment précis que tout avait basculé pour Andrea Dovizioso la saison passée.

Résumé : Dovizioso fait triompher Ducati au Mugello

Derrière le break est en revanche fait avec Dani Pedrosa (Repsol Honda Team). L’Espagnol, diminué du bassin, pointe déjà à 16 longueurs de celui qui le précède.  

Porté par leur public, le rookie Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS) et Michele Pirro (Ducati Team), qui officiera en wildcard ce week-end, seront par ailleurs à surveiller ; tout comme l’Aprilia Racing Team Gresini !

La première séance d’essais libres du GP d’Italie se tiendra vendredi, à partir de 9h55.

Recommandés