Achat de billets
Achat VidéoPass
News
23 jours ago
By motogp.com

Bastianini regoûte au succès en Catalogne

Enea Bastianini, qui n’avait plus triomphé depuis Motegi 2016, s’est offert la victoire en Catalogne après une course par élimination.

À l’extinction des feux, Jorge Martín (Del Conca Gresini Moto3) allait signer le holeshot. Et le Madrilène, qui négociait le premier virage en tête, mettait aussitôt les voiles en compagnie de Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse).

Support for this video player will be discontinued soon.

Moto3™: Bastianini est de retour !

Derrière une lutte débutait alors pour le gain de la troisième place entre dix pilotes ; la hiérarchie ne cessant d’évoluer en raison du phénomène d’aspiration. Tandis que John McPhee (CIP – Green Power), Arón Canet (Estrella Galicia 0,0), Jaume Masia (Bester Capital Dubai) et le poleman Enea Bastianini (Leopard Racing) se succédaient aux commandes de ce groupe de poursuivants, un coup de théâtre survenait ensuite aux avant-postes avec la chute du leader Jorge Martín au virage 9.

Tatsuki Suzuki se trouvait ainsi seul en tête… mais pas pour très longtemps. L’avance du Japonais allait en effet fondre comme neige au soleil, si bien que la jonction était faite en moins de deux boucles. Le pilote du team SIC58 Squadra Corse se voyait d’ailleurs repoussé en quatrième position, juste derrière Arón Canet, Enea Bastianini et Jaume Masia.

Mais le public ne fut pas au bout de ses surprises, puisque Ayumu Sasaki (Petronas Sprinta Racing) se faisait piéger dans la foulée. Ils n’étaient de fait plus que 11 candidats en lice pour la victoire et les rangs allaient encore se réduire un peu plus !

À six tours de la fin, Albert Arenas (Ángel Nieto Team Moto3) percutait la roue arrière d’Arón Canet ; embarquant au passage Nicolò Buelga (Sky Racing Team VR46), qui réalisait un superbe week-end. Cet incident, survenu dans la courbe 4, sera du reste placé sous investigation.

Support for this video player will be discontinued soon.

Vidéo gratuite : La collision Arenas - Canet - Bulega

Par la suite, le groupe passera de sept à cinq concurrents avec l’accrochage d’Andrea Migno (Ángel Nieto Team Moto3) et de Jaume Masia (Bester Capital Dubai) dans le premier droit.

Support for this video player will be discontinued soon.

Vidéo gratuite : L'accrochage Masia - Migno

Qui de John McPhee, Gabriel Rodrigo (RBA BOE Skull Rider), Marco Bezzecchi (Redox Pruestel GP), Enea Bastianini ou Tatsuki Suzuki sortirait vainqueur ? Telle était la question.

Marco Bezzecchi mènera un très court instant, mais Enea Bastianini parviendra à tirer son épingle du jeu à l’entrée du dernier tour et plus personne ne sera en mesure de l’inquiéter.

Le représentant du team Leopard Racing inscrivait la troisième victoire de sa carrière, sa première depuis Motegi 2016, avec une avance d’un dixième. Marco Bezzecchi venait souffler la deuxième place à Gabriel Rodrigo pour trois millièmes, mais l’Argentin décrochait tout de même son tout premier podium Moto3™.

John McPhee et Tatsuki Suzuki se classaient respectivement quatrième et cinquième. Venaient ensuite : Kaito Toba (Honda Team Asia), Fabio Di Giannantonio (Del Conca Gresini Moto3) et Alonso López (Estrella Galicia 0,0). Dennis Foggia (Sky Racing Team VR46) et Raúl Fernández (Ángel Nieto Team) complétaient le Top 10.

Au Championnat, l’avance de Marco Bezzecchi s’élève désormais à 19 points sur Fabio Di Giannantonio. Jorge Martín rétrograde en troisième position à 23 longueurs. Le vainqueur du jour est désormais quatrième, 35 unités derrière le leader.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Support for this video player will be discontinued soon.

GP de Catalogne : Course Moto3™

Recommandés